Pokemon Supreme
Bienvenu a Pokemon Supreme!
Ci vous le souhaitez,connectez-vous.
Ci vous ete pas inscris,rejoignez-nous
sur ce site de pokemon!
A SAVOIR: on refait le forum a nouveau!

Pokemon Supreme

EN CONSTRUCTION
 
AccueilCalendrierPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum est en reparation puisque il est devenu "ennuient",ci vous avez des idees contactez-moi,Or the dark emperor,bonne journee a tous Smile
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Meilleurs posteurs
Or the dark emperor (163)
 
Lorris (152)
 
minidresseuse (43)
 
Damien (12)
 
ragde (9)
 
raycaza (5)
 
mortel draco (4)
 
Méga Chien (4)
 
jojo12008 (4)
 
rasengan (2)
 
Derniers sujets
» le jeu de la bombe
Mer 13 Avr - 12:16 par Or the dark emperor

» évènement nitendo
Dim 28 Nov - 8:02 par Or the dark emperor

» Codes amis
Lun 20 Sep - 18:27 par Lorris

» salut
Mer 1 Sep - 17:56 par raycaza

» Du 1/7 jusqu'au 1/8
Sam 28 Aoû - 23:56 par Or the dark emperor

» WIFI
Ven 27 Aoû - 1:21 par ragde

» pokesaveur
Jeu 26 Aoû - 17:21 par ragde

» ragde
Jeu 26 Aoû - 16:51 par ragde

» Swanny
Jeu 19 Aoû - 1:25 par Or the dark emperor

» Compteur
Mer 11 Aoû - 21:07 par Or the dark emperor

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Voyage à Johto

Aller en bas 

Voter ce fanfic. (en cours.....) (le changement est possible).
Superbe !
0%
 0% [ 0 ]
Très Bien !
0%
 0% [ 0 ]
Bien !
100%
 100% [ 1 ]
Moyen !
0%
 0% [ 0 ]
Beuf !
0%
 0% [ 0 ]
Affreux !
0%
 0% [ 0 ]
Horrible !
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:02

CHAPITRE I : Le Premier Pokémon.

Le soir du vendredi cinq avril deux mille deux était plutôt chaud dans la région de Johto, spécialement à l'Est, vers Ville Griotte et le Bourg Geon. C'est au Bourg Geon que commence cette histoire, dans une petite maison à la périphérie de la ville, qui s'achevait par une immense étendue d'eau qui menait aux Chutes Tohjo, qui séparaient Kanto et Johto.
Chris Baron vivait dans cette maison, avec sa petite soeur de huit ans Christy et sa mère, Christelle. Ce soir-là, il était trop excité pour dormir car le lendemain, jour de son anniversaire, il aurait dix ans et pourrait enfin demander son premier Pokémon. Pour faire passer le temps, il regardait un reportage sur la Conférence Argentée de la Ligue Johto qui s'était achevée quelques jours plus tôt.
-... Nous poursuivons ce dossier avec la réception du nouveau Champion de la Ligue sur notre plateau qui...
La porte de la chambre s'ouvrit en grand sur Christelle, en robe de nuit et les cheveux noués en un bandana serré, qui bailla longuement avant de commencer:
-Chris, il se fait tard, éteins-moi ça et va au lit.
-Mais M'man ! Il faut que je sois prêt pour demain, je dois donc m'informer sur tout ce qui se passe !
-Tu n'auras pas de Pokémon si tu te réveilles tard, répliqua Christelle en éteignant la télé. Bonne nuit.
-Pff, galère... se plaignit Chris.
-Qu'est-ce que tu as dit ?
-Euh... Bonne nuit Maman.

Six avril. Ce jour-là était un jour exceptionnel pour Chris, qui fêtait ses dix ans. Et comme chaque gamin de dix ans, il allait recevoir son premier Pokémon. Il se réveilla gaiement vers huit heures du matin et s'habilla.
Il était mince, pas très costaud, mais il avait les yeux aussi sombres que ses cheveux noirs en bataille. Il revêtit son jean noir, son tee-shirt rouge et sa veste blanche préférée par-dessus, et chaussa ses baskets. Il se regarda longuement dans la glace, n'arrivant toujours pas à croire ce qui lui arrivait.
-Devine qui c'est! fit Christy en sautant brusquement sur son dos.
Du haut de ses huit ans, elle avait un fort caractère, et il était risqué de la contredire. Elle avait de longs cheveux noirs qui lui arrivaient au bas du dos, et une paire de lunettes de soleil collée sur son front.
-Aah Christy! gronda Chris en la déposant sur son lit. Je suis un Dresseur Pokémon maintenant, je n'ai plus le temps pour ce genre de bêtises...
La jeune fille croisa les bras et bouda dans son coin.
-Mais je te promets qu'à mon retour, on fera plein de jeux ensemble, tenta Chris.
-D'accord, accepta Christy. Tu me manqueras, grand frère. Reviens avec le trophée de la Ligue, hein?
Chris embrassa la fillette sur le front, prit son sac bien préparé et descendit au rez-de-chaussée, où l'attendait sa mère. Il passa devant la vitrine du salon, où régnait majestueusement la Coue Argentée que sa mère avait gagné dans sa jeunesse, en jurant de le ramener à son tour. Christy était le portrait craché de Christelle, qui avait les cheveux aussi longs qu'elle, et portait une robe blanche. Elle tenait un Evoli dans ses bras, le Pokémon de la maison.
-Ah! Te voilà enfin! souffla-t-elle. Si tu perds trop de temps il ne restera plus de Pokémon pour toi!
-Pardon M'man mais je voulais être sûr de n'avoir rien oublié...
Christelle lui tendit son Pokématos.
-Le numéro de la maison y est déjà inscrit. En cas de besoin, n'hésite pas à appeler, poussin.
Elle lui mit également quelque chose sur la tête. Chris prit le chapeau et le regarda, qui n'était qu'un bob blanc orné d'une Honorball en son centre.
-C'est un cadeau de ton père, expliqua-t-elle. Il l'a lui-même porté dans sa jeunesse, et souhaitait que tu l'aies pour ton voyage Pokémon. Sois fort, et n'oublie pas que les Pokémon sont tes amis.
Chris serra très fort sa mère contre lui, et mit le bob sur sa tête avant de quitter la maison. Le Bourg Geon était très calme pour neuf heures et demie du matin.

Il se rendit au laboratoire du Professeur Orme, d'où sortaient deux autres dresseurs. L'un était son voisin, Gary, un jeune homme prétentieux aux longs cheveux roux. Il portait une chemise bleue et faisait tourner une Pokéball sur son index gauche. L'autre garçon était Steven, le cousin de Chris, habillé d'un tee-shirt et d'une casquette verts. Il vivait au Bourg Palette, à Kanto, avec sa mère, la soeur aînée de Christelle, et son grand frère Raphaël.
-Tu as quand même fini par te réveiller, lança Gary. Je n'espérais plus te voir.
-Quel Pokémon as-tu choisi Gary? demanda Chris.
-Tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai reçu LE meilleur Pokémon, et d'ici peu je deviendrai le plus grand dresseur de tous les temps!!
-Pff, quel vantard! marmonna Steven. Chris, tu devrais te dépêcher, il ne reste plus qu'un seul Pokémon.
Chris entra précipitamment dans le laboratoire. Le Prof Orme était occupé à étudier quelque chose au microscope.
-Bonjour Professeur, je voudrais récupérer mon Pokémon...
Sans lever les yeux de son travail, le Prof dit:
-Bonjour, Chris. Il ne reste qu'une Pokéball sur la table, prends-la. Ton Pokédex et tes Pokéball sont justes à côté.
Chris avait mûrement réfléchi et avait choisi le Pokémon qu'il voulait, mais s'il avait déjà été pris par Steven ou Gary? Il s'avança vers le table, et prit la Pokéball, marquée d'une flamme. Son coeur fit un bond dans sa poitrine lorsqu'il la prit de sa main droite et la lança en criant enfin la phrase qui faisait la marque et la fierté des Dresseurs:
-Pokéball, GO!
Un mignon petit Héricendre en sortit, des flammes jaillisant sur son dos. C'était exactement ce qu'espérait Chris en prenant le Pokédex:
"Héricendre, le Pokémon Souris Feu, reste en général courbé. S'il est surpris, ou en colère, des flammes violentes jaillissent de son dos. Par contre s'il est fatigué, seules quelques flammèches vacillent laborieusement."
-SUPER!!! J'ai un Héricendre!
Chris était content d'avoir reçu son premier Pokémon. Il pouvait maintenant parcourir la région à la recherche des Badges nécessaires pour entrer à la Ligue Pokémon. Un monde de joie, de périls et de Pokémon l'attendait...


Dernière édition par Lorris le Lun 28 Juin - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:06

CHAPITRE II: Premier Combat ! L'Aventure Commence !


Chris venait enfin de recevoir son premier Pokémon.
-Allez Héricendre, montre-moi ton attaque Flammèche !
Héricendre toussa un peu, de la fumée sortit de sa bouche, puis il parvint à lancer quelques flammes qui atterrirent sur les rideaux du Labo.
-HEEEEE ! Héricendre ! Je ne t'ai pas dit de mettre le feu au Labo !
-Il y a un problème Chris ? demanda le Professeur Orme, toujours plongé dans ses études.
-Pas du tout Professeur, répondit Chris en rappelant son Pokémon. Bon ben faut que j'y aille, à bientôt !
Dans sa hâte, il prit son Pokédex et une Pokéball, et sortit précipitamment du Labo. Steven, qui l'avait attendu, courut derrière lui.
-Qu'est-ce qui sent le brûlé ? se demanda le Prof. Orme en se levant.
Il aperçut le feu qui se propageait et poussa un hurlement qui dut se faire entendre dans toute la ville.

Les deux garçons avaient déjà quitté le Bourg Geon aux alentours de midi. Chris connaissait très bien la Route 29, qui menait à Ville Griotte. Ils décidèrent de faire une pause pour déjeuner.
-Quand on reviendra, le Prof Orme te fera ta fête ! s'exclama Steven.
-Bah il aura déjà oublié ce petit incident. Dis Steven, qu'est-ce que tu viens faire ici? demandat-il. Je veux dire, comme tu habites au Bourg Palette, tu aurais du commencer ton voyage à Kanto, non?
-Non, je n'aurais pas pu y mener une quête à bien à cause de Raphaël. Il a remporté le Tournoi Indigo de la Ligue Pokémon et on ne parle que de lui. Ca m'insupporte d'être toujours comparé, voire rabaissé, à mon frère. J'ai donc décidé de leur prouver à tous mes talents, en devenant Maître Pokémon ici, à Johto!
-Ca j'en doute, répliqua Chris, car c'est moi qui deviendrai Maître Pokémon !
Au même instant, une petite coccinelle sortit d'un buisson.
-C'est un Coxy! s'exclama Chris en sortant son Pokédex.
"Coxy, le Pokémon 5 Etoiles, est si timide, qu'il se délace généralement en groupe. Il exprime ses émotions par l'odeur."
-Je vais le capturer, déclara Steven. Germignon, go!
Germignon sortit de sa Pokéball, prêt au combat.
-Théoriquement je suis en position de faiblesse, mais ce Coxy m'a tout de même l'air de niveau moindre. Germignon, attaque charge!
Germignon cogna férocement Coxy.
-Enchaîne avec tranch'herbe!
Coxy se retrouva malenpoint après cette attaque.
-C'est l'heure de vérité, Pokéball, GO!
Le pauvre Coxy se laissa tout bêtement attrapé sans opposer de grande résistance. Steven ramassa la Pokéball et sourit triomphalement à Chris.
-Pas mal du tout, félicita ce dernier. T'as l'air d'en connaître beaucoup sur les Pokémon.
-Bien sûr, j'ai étudié à l'Académie Pokémon de Mauville pendant deux ans, je connais par coeur la table des types, les différents status et toutes sortes de calculs...
-Maman ne m'a appris que les bases, lança Chris en croisant ses bras derrière sa tête. Elle disait que les écoles ne servaient à rien, et qu'on devait apprendre sur le terrain, avec son courage et son instinct.
-Le courage sans un peu de sagesse n'est que pure folie, récita Steven.

Ils reprirent la route en début d'après-midi. Plus tard, en fin d'après-midi, ils tombèrent sur Gary, dont les longs cheveux roux volaient au vent.
-Chris tu devrais surveiller tes fréquentations, lança-t-il. En restant avec ce minable, tu finiras par devenir minable toi aussi...
-Répète un peu pour voir qui est minable?! s'emporta Steven.
-Laisse Steven, il n'en vaut pas la peine..., tenta Chris.
-Je cherchais des adversaires afin de me familiariser aux combats Pokémon. Steven, auras-tu assez de cran pour m'affronter?
-Le match a déjà commencé, répliqua Steven. Germignon, go!
-Kaïminus, à l'attaque!!
-Héhé, un Pokémon Plante a l'avantage contre un Pokémon Eau, dit Steven. Ce combat ne durera pas! Germignon, lance Tranch'herbe!
-Sors un peu de tes bouquins, il n'y a pas que le type qui compte. Kaïminus, évite et attaque Griffe!
Kaïminus sauta d'herbe en herbe jusqu'à Germignon, et le griffa à la joue.
-Enchaîne avec Frénésie!
Kaïminus chargea violemment Germignon.
-Germignon, attaque charge!
Gary laissa son Pokémon encaisser le choc et sourit mesquinement.
-Tu n'as pas l'air de savoir qu'en attaquant le lanceur de frénésie, cette attaque double de puissance! Kaïminus, à nouveau Frénésie!
Cette charge jeta Germignon à terre.
-Relève-toi Germignon! supplia Steven.
-Kaïminus, lance istolet à ô!
Le puissant jet d'eau de Kaïminus acheva le pauvre Germignon. Steven se précipita auprès de lui, s'agenouilla et le prit dans ses bras.
-Pardonne-moi... Germignon...
-Tu es pathétique, déclara Gary en s'imposant devant lui. J'espère que tu as compris où se trouve ta place désormais: à mes pieds, avec les perdants...
-Gary... intervint Chris.
-Tu as perdu alors que tu avais l'avantage du type, c'est pitoyable! Les connaissances ne t'apporteront pas la victoire à coup sûr. Quel est l'intérêt de savoir que la plante est plus forte que l'eau si tu ne peux même pas l'appliquer? Seule la force fait la différence. Si tes Pokémon sont balèzes, l'ennemi succombera, quel que soit son type.
-Gary, ça suffit! Tu l'as suffisamment humilié.
-Tu as raison, je perds mon temps avec lui. Il ne fait que me retarder car je vous le répète, d'ici peu je deviendrais le plus grand dresseur de tous les temps! Allez viens Kaïminus.
Kaïminus leur tira vicieusement la langue avant de rejoindre son dresseur. Steven rappela Germignon dans sa Pokéball, et se relevait pour aller foutre une claque à Gary, qui s'éloignait, mais Chris l'en empêcha. La nuit tombait petit à petit. Ils allaient s'arrêter là pour aujourd'hui, et comptaient bien atteindre Ville Griotte le lendemain.


Dernière édition par Lorris le Lun 28 Juin - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:10

CHAPITRE III: En Route Vers Mauville.


Steven n'avait pas commencé sa quête sous les meilleurs auspices en s'inclinant contre Gary, son rival de toujours.
Chris et lui arrivèrent dans le lundi huit avril au Centre Pokémon de Ville Griotte, où ils firent soigner leurs Pokémon. Steven ne semblait pas disposé à causer, alors Chris téléphona chez lui pour faire savoir à sa famille qu'il était bien arrivé à Ville Griotte.
-Tu as quand même mis deux jours pour arriver à Ville Griotte, lui reprocha Christelle.
-Euh, en fait y a eu quelques imprévus sur le chemin, se justifia Chris. Mais l'important est qu'on est bien arrivé.
-N'oublie pas de t'inscrire dans la Ligue Johto, sinon tu ne pourras as participer au défi des Arènes Pokémon.
-Mais oui Maman, ne t'en fais pas pour moi. Embrasse la petite de ma part. Bisous.

Le lendemain, il fit une belle grasse matinée sans s'en rendre compte et se leva vers onze heures. Il remarqua qu'il avait reçu un message de Steven sur son Pokématos.
"Je vais acquérir plus de force en vue de notre prochaine rencontre. A partir de ce jour nous sommes rivaux. Bonne chance."
Chris s'y attendait plus ou moins. Il savait maintenant qu'il ne pourrait plus compter désormais que sur lui-même et sur ses Pokémon. Il s'habilla, déjeuna, et alla voir l'Infirmière Joëlle.
-Bonjour Infirmière Joëlle, je voudrais m'inscrire à la Ligue Johto s'il vous plaît.
-Bien sûr, passe-moi ton Pokédex.
Chris obéit et l'Infirmière enregistra les informations dans un ordinateur, puis le lui rendit en même temps qu'une carte.
-Voilà ta Carte Dresseur, elle te servira de pièce d'identité confirmant que tu es bien Chris Baron du Bourg Geon. De plus, tu pourras y inscrire tes Badges. Si tu en gagnes huit, tu pourras prendre part à la Conférence Argentée de la Ligue Johto.
-Je vais la gagner même, ajouta Chris en souriant.
Il rangea ses affaires et quitta le Centre Pokémon. Il quitta Ville Griotte et un panneau lui indiqua que la ville la plus proche était Mauville.
-Il y a une Arène à Mauville, se rappela Chris. Très bien, c'est là que je vais commencer ma collection de Badges !
Il se mit surtout en quête de dresseurs à affronter, afin d'acquérir de l'expérience, mais l'après-midi fila à toute vitesse et il n'avait toujours trouvé personne.
Ce fut vers dix-huit heures qu'un gamin, qui rentrait chez lui à Ville Griotte, le défia.
-Je m'appelle Bill, t'as l'air d'un débutant. Affronte-moi!
Chris releva le défi avec plaisir. Il allait enfin pouvoir livrer son premier match officiel en tant que dresseur.
-Héricendre, go!
-En avant Fouinette!
Chris sortit son pokédex.
"Fouinette, le Pokémon Espion, se tient debout sur sa queue pour voir les ennemis arriver de loin. En cas de danger, il prévient tous ses amis."
-Héricendre, attaque charge! ordonna Chris.
-Fouinette, évite-le!
Fouinette se tint sur sa queue, et sauta pour éviter Héricendre, qui se cogna contre un arbre.
-Héricendre, lance flamèche! dit Chris.
Sur ordre de son dresseur, Fouinette bondit à nouveau pour éviter l'attaque et contra avec une charge. Héricendre fut touché de plein fouet.
-Relève-toi Héricendre, et charge-le!
Héricendre obéit, mais Bill ordonna à son Fouinette de se protéger avec boul'armure. L'attaque d'Héricendre échoua. Chris ne savait plus que faire. Son pokémon était en train de se faire battre, même s'il disait à Héricendre d'attaquer, Fouinette éviterait l'attaque en sautant sur sa queue... Là, Chris eut un coup de génie.
-Héricendre, charge encore une fois!
Pour Bill, ce combat était trop facile.
-Fouinette, saute!
-C'est ce que j'attendais! s'exclama Chris. Héricendre, mords la queue de Fouinette!
Héricendre s'exécuta. Fouinette était déséquilibré et ne pouvait plus sauter.
-Héricendre, lance flamèche! ordonna Chris.
Sous les yeux d'un Bill effaré, Héricendre mit le gaz et mit Fouinette k.o.
-Bravo Héricendre! félicita Chris en serrant son Pokémon dans ses bras. C'est super ! J'ai gagné mon premier match !
-Comment ai-je pu perdre? se demanda Bill. Contre un débutant en plus...
-Ben la prochaine utilise mieux les facultés de ton Pokémon au lieu de te concentrer sur sa queue.
Chris quitta Bill et s'avança un peu plus sur la Route 30 avant d'établir son campement. Il avait franchi une étape sur la route qui menait à la Ligue Pokémon, mais d'autres, semées d'embûches, l'attendaient.


Dernière édition par Lorris le Lun 28 Juin - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:17

CHAPITRE IV: L'Electriseur ! Ca Doit Faire Mal Dans les Plumes !


Après une bonne nuit de sommeil, Chris reprit sa route vers Mauville le matin du jeudi onze avril. Il était encore sur la route 30 mais se rapprochait de la 31 d'après son pokématos. Il pensait déjà à son premier combat dans l'arène, et à son premier badge... Cependant, une drôle de scène le tira de sa rêverie.
Il vit un Roucool qui volait, terrifié, et sortit son pokédex.
"Roucool, le Pokémon Minoiseau. Commun dans les forêts et les plaines, Roucool est très docile. Il préfère jeter du sable sur ses ennemis plutôt que de se battre."
Chris se demandait pourquoi ce Roucool était si apeuré. Soudain, une bande de Piafabec voleta à toute vitesse en direction du nord.
"Piafabec, le Pokémon Oiseau, est très protecteur de son territoire, il bat vite des ailes pour aller à toute allure."
-Qu'est-ce qui se passe? murmura Chris. Tous les pokémon volants ont l'air de craindre quelque chose dans le coin...
Il se mit à courir vers l'endroit d'où venait les Piafabec, et découvrit un jeune blond qui électrocutait un Noarfang avec son Wattouat.
"Quand Noarfang, le Pokémon Hibou, réfléchit, il tourne sa tête sur 180° pour optimiser son mode de pensée. Ses ailes fines lui assurent un vol silencieux."
"La fourrure cotonneuse de Wattouat, le Pokémon Laine, se charge d'électricité statique. Plus elle est chargée, plus l'ampoule au bout de sa queue est lumineuse."
-Hé! cria Chris. Laisse ce Noarfang tranquille!
Il courut vers Noarfang et le prit dans ses bras.
-Qui t'es toi? demanda le blondinet. Dans le coin on m'appelle l'Electriseur. J'aime terroriser les faibles pokémon volants avec des attaques électriques. C'est marrant
-Je m'appelle Chris et je te défends de faire du mal à ce Noarfang. Ca te plairait que je m'amuse à lancer des attaques de type Sol sur ton Wattouat?
-Tu te prends pour un crack? lança l'Electriseur. Eh bien voyons si tu peux résister plus longtemps que ce Noarfang. Wattouat, attaque éclair!
Chris évita l'attaque et se mit à courir avec Noarfang dans les bras. Il envoya Héricendre au combat.
-Vas-y Héricendre, Attaque Flammèche!
Héricendre toussa un peu et envoya quelques flammes que Wattouat dissipa avec un choc électrique.
-Wattouat, attaque Eclair !
-Héricendre, reviens !
Chris le rappella tout juste avant qu'il ne se fasse touché en décidant de compter uniquement sur la force de ses jambes. Il se mit donc à courir, courir et courir comme il n'avait jamais couru auparavant.
-Ne t'inquiètes pas, chuchota-til au Noarfang inconscient. Je ne le laisserais pas te faire du mal.
Après avoir couru pendant une heure entière, il décida de s'arrêter près d'une rivière, pensant avoir semé son poursuivant pour un bon moment. Là, il s'occupa de Noarfang avec quelques Potions et un Anti-Para, toujours dans le coma. Celui-ci avait des bleus et un léger traumatisme, mais rien de bien grave. Il décida donc de le garder jusqu'à ce qu'il soit rétabli. Cependant, il oubliait que l'Electriseur était encore à ses trousses...

Il était midi, Chris déjeunait tranquillement en regardant Noarfang se reposer près de lui. Il était sorti du coma et dormait paisiblement. A treize heures, il remarqua qu'il était un peu perdu. Il avait quitté les sentiers et se retrouvait à présent dans une forêt dense qui ne couvrait pas le réseau du pokématos.
-Oh m****, dit-il pour lui-même. Je me suis perdu. Comment je vais faire pour retourner sur la route...
A peine eut-il fini sa phrase que l'Electriseur apparut, plus furieux que jamais.
-Enfin je te retrouve!! s'exclama-t-il. On a un compte à régler tous les deux. Pour en finir une bonne fois pour toutes, je te lance un défi. Si tu gagnes, tu seras libre, et je te reconduirais même sur la bonne route. Par contre, si tu perds, ce Noarfang est à moi, et tu deviens mon esclave attitré!
Chris n'hésita pas une seconde et accepta le pari.
-En avant Héricendre!!
Cette fois, des flammes jaillissaient de son dos. Il était prêt à combattre
-Vas-y Wattouat!! Attaque Eclair!
-Héricendre, évite l'attaque! cria Chris.
Héricendre se déplaça rapidement et esquiva.
-Lance Flammèche! ordonna Chris.
Wattouat fut touché par les petites flammes.
-Wattouat, riposte avec vive-attaque! ordonna l'Electriseur.
Wattouat se délaçait trop vite pour que Héricendre ait le temps de l'esquiver ou de contrer.
-Héricendre, lance à nouveau Flammèche!
L'attaque fut inutile, Wattouat l'évita et utilisa éclair. Sa fourrure était à présent bourrée d'électricité. Au moindre contact, Héricendre recevait un coup de jus.
-Héricendre, essaye de l'éviter! dit Chris.
Wattouat n'arrêtait pas de courir comme un mouton, mais Héricendre l'esquivait à chaque fois. A un moment, il fut fatigué de courir ainsi et s'arrêta essouflé.
-Wattouat, non! s'exclama l'Electriseur. Lance éclair!
-Utilise Brouillard!
Héricendre se masqua dans le brouillard épais tandis que Wattouat suffoquait.
-C'est parfait et maintenant Héricendre, Charge !
Héricendre obéit et frappa Wattouat dans le brouillard, ce dernier ne pouvant voir d'où venait l'attaque.
-Allez Wattouat, lance Eclair !
Complètement déboussolé, Wattouat lançait des décharges électriques de tous les côtés, touchant au passage son propre dresseur. Lorsque le brouillard se dissipa, il était trop fatigué pour poursuivre le combat, et s'avoua vaincu.
-Bravo Héricendre!! lança Chris. Tu as été génial!!
Héricendre poussa quelques cris de joie avant de revenir dans sa Pokéball.
-Oh non... C'est pas vrai!! se plaignit l'Electriseur.
-Et si, répliqua Chris. Je te suis, où est la sortie?
Tandis qu'ils marchaient, Chris faisait comprendre à son compagnon de route que ce qu'il faisait était mal et nuisible pour les Pokémon. Il ne faut pas faire subir à autrui ce qu'on ne veut pas qu'autrui nous fasse.
-Maintenant, déclara l'Electriseur, je ne ferais plus jamais de mal aux Pokémon Volants de cette forêt. D'ailleurs, je vais les protéger avec mon Wattouat.
Chris était ravi. Il quitta son nouvel ami avec Noarfang dans les bras, qui commençait à se réveiller, puisque la nuit tombait.
-Salut Noarfang! murmura Chris. Je vois que tu vas mieux. Je me suis bien occupé de toi. Tu peux partir maintenant.
Cependant, Noarfang n'avait pas envie de quitter un si gentil bonhomme. Il décida de rester avec Chris et de l'accompagner dans sa quête.
-Tu veux être mon Pokémon ?C'est génial !! J'ai un Noarfang !! s'exclama Chris.
Alors qu'il fouillait ses poches, il se rendit compte qu'il n'avait pris qu'une Pokéball dans sa précipitation au Labo du Prof. Orme. (cf. chapitre 2)
-Bah c'est pas grave, j'en achèterai à Mauville, dit-il en enfermant son nouveau compagnon.
C'est donc avec un premier Pokémon attrapé qu'il s'arrêta aux abords de la Route 31, qui le rapprochait de Mauville, sa première étape.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:22

CHAPITRE V: Forces Et Faiblesses: La Famille de Vers !


Le quatorze avril, Chris était sur la route 31. Chaque pas le rapprochait de Mauville, la ville où se trouvait la première Arène. Cependant, Chris savait que les Champions d'arène étaient des dresseurs exceptionnels et très forts. C'est pourquoi il cherchait des dresseurs sur son chemin pour progresser, en même temps que ses Pokémon. Il voulait surtout tester Noarfang, le premier Pokémon qu'il attrapa, car il n'avait pas encore eu le temps de l'utiliser. Quant à Héricendre, il était fier de le voir s'améliorer jour après jour, même s'il manquait encore un peu de détente. Chris avait remporté ses trois premiers combats avec son tout premier pokémon, et comptait bien poursuivre sa série d'invincibilité.
Il s'arrêta devant une grotte, qui avait l'air très sombre. Il lut un panneau qui se trouvait à côté et découvrit qu'il s'agissait de l'Antre Noir, une grotte dont personne jusqu'à présent n'avait percé le mystère. Il ne resta pas très longtemps devant cet endroit qui lui faisait peur.
Le midi, après un bon repas, il se reposa à l'ombre d'un grand chêne. A peine avait-il fermé les yeux qu'il sentit des petits chatouillements sur son bras. Il rouvrit les yeux et constata avec stupeur qu'une chenille verte montait sur lui.
-HEEEEEE !!! Qu'est-ce que c'est que ça? dit-il en sortant son pokédex.
"Les pattes de Chenipan, le Pokémon Ver, sont équipées de ventouses qui lui permettent de grimper sur toutes les surfaces, notamment aux arbres."
-Ha, ce n'est qu'un Chenipan, se dit Chris. J'ai failli avoir peur pour rien. Un Pokémon Insecte ça peut toujours servir.
Il chercha une Pokéball, mais il se rendit comte qu'il n'en avait plus de libres, la seule qu'il avait pu prendre était à présent celle de Noarfang.
-Tant pis, je vais l'attraper à mains nues, décida-t-il en remontant ses manches
-Bas les pattes, c'est mon Chenipan ! s'exclama une petite voix.
Un scout apparût, avec une Pokéball dans la main.
-Salut, je m'appelle Charlie. Je traverse cette route en direction de Ville Griotte et je cherche des dresseurs pour entraîner mes Pokémon. Un combat contre moi ça te dirait ?
-Je m'appelle Chris et je relève ton défi!! Moi aussi je cherche de l'entraînement. En avant Noarfang !!
-Chenipan, lance Sécrétion !!
-Noarfang évite et attaque Picpic!!
Noarfang donna de gros coups de bec à Chenipan, qui fut k.o.
-Déjà? s'étonna Chris. Ton Chenipan est bien faible...
-Eh! T'as pas le droit de dire ça ! se plaignit Charlie en commençant à pleurer.
'Ce pleurnichard est vraiment un Dresseur ?' se demanda Chris, un peu gêné.
Chenipan fut subitement entouré d'une intense lumière blanche, et laissa place à un nouveau Pokémon.
"Chrysacier, le Pokémon Cocon, est l'évolution de Chenipan. La carapace de ce pokémon durcit pour protéger son corps mou avant qu'il n'évolue."
-Super ! Mon Chenipan a enfin évolué !
-Bah c'est la même famille, les mêmes faiblesses ! Noarfang attaque Picpic !!
-Chrysacier, Armure!!
Chrysacier se protégea avec armure et le bec de Noarfang ne lui fit rien.
-Mince, bon Noarfang, Vive-attaque!! ordonna Chris.
Noarfang s'élança mais Chrysacier se protégea une nouvelle fois avec Armure. Il perdait inutilement de l'énergie.
-Il est vraiment emmerdant ton Chrysacier... bouda Chris.
-Et tu n'as rien vu ! Chrysacier, attaque Charge ! ordonna Charlie.
Noarfang fut touché à la surprise générale. Pour Chris, se faire battre par un Chrysacier serait la honte de sa jeune carrière. Il chercha dans son Pokédex une solution pour passer outre l'armure de Chrysacier.
-Ca y est ! Noarfang, Choc Mental !
-Hein ???
Le jeune scout ne comprit pas ce qui lui arrivait, les ondes psychiques de Noarfang terrassèrent Chrysacier.
-Génial ! Encore gagné ! s'exclama Chris. T'es trop cool Noarfang !
Cependant, Chrysacier n'avait pas dit son dernier mot, et évolua en un magnifique Papilusion.
"Les ailes de Papilusion, le Pokémon Papillon sont enduites d'une poudre toxique imperméable. Il peut voler sous la pluie et ramasser du miel par tous les temps."
-Génial ! Deux évolutions dans la même journée ! Je suis trop fort !
-Il commence à faire chier, se plaignit Chris. Allez Noarfang, Choc Mental
-Papilusion, Choc Mental toi aussi !
Chris en resta sans voix. Les deux attaques Psy s'annulèrent mutuellement.
-Noarfang, attaque Picpic !
-Evite-le Papilusion, et lance Tornade !
Papilusion créa une grosse tornade qui emporta Noarfang et le cogna contre un arbre.
-Allez Noarfang, Crû-Aile !
Noarfang regarda Chris curieusement.
-Oh, ne me dis pas que tu ne connais pas Crû-Aile ?
-Poudre Dodo Papilusion !
Noarfang fut endormi par la poudre, et donc incapable de poursuivre le combat.
-Hourra ! J'ai gagné ! J'ai gagné ! s'exclama Charlie.
-Non ! Ca compte pas ! T'as eu deux évolutions ! C'est trop pas juste !
-Et alors ? La Ligue Pokémon n'interdit pas l'évolution dans un match.
-De toute façon, JE serai Maître Pokémon, donc perdre contre toi n'est pas très important.
-Si tu repasses dans le coin réviens-moi ! On fera le match retour !
-Compte sur moi ! cria Chris, qui s'éloignait. A plus !
Noarfang, sur son épaule, somnolait.
-T'as été génial Noarfang, tu feras mieux la prochaine fois !
Chris avait perdu mais s'était bien amusé avec ce curieux combat. Et maintenant qu'il reprenait sa route, il devait se concentrer sur ses prochaines échéances, à Mauville.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:33

CHAPITRE VI: Mauville, L'Académie Pokémon! Silence! Le Cours Commence!


Chris arriva fièrement à Mauville par une belle soirée. Le lendemain, impatient comme il était, il se mit en chemin vers l'Arène. Tout en passant devant les maisons au toit violet, il tomba sur Steven, qui allait dans le sens inverse.
-Hey Steven ! Comment ça va ?
-Depuis quand es-tu à Mauville? demanda Steven.
-Depuis hier, répondit Chris.
-Donc, tu n'as pas encore affronté Albert, le Champion.
-Tu l'as déjà vu toi, répliqua Chris.
Steven lui montra fièrement son Badge Zéphyr flambant neuf.
-... euh, c'est bien, profite de ton avance, à la fin il ne restera que moi de toute façon.
-Tu viens à l'Académie Pokémon avec moi ? demanda Steven
Chris accepta à contrecœur, contraint de reporter ses projets à l'Arène.
Ils arrivèrent à l'Académie Pokémon, une grande école où les dresseurs en herbe venaient étudier pour devenir de grands champions, dirigée par Théophile, un gros bonhomme moustachu. Lorsque Chris et Steven entrèrent dans l'école, tous les élèves se mirent debout pour les accueillir. Chris était un peu gêné, on ne s'était jamais levé sur son passage.
-Bienvenue messieurs, à l'Académie Pokémon!! s'exclama Théophile. Les enfants, nous recevons aujourd'hui Steven, le frère de Raphaël, qui a battu hier notre Champion Albert.
Les élèves commencèrent à applaudir. Chris était de plus en plus mal à l'aise, il se sentait inutile à côté de son cousin.
-Je suis venu avec mon cousin, Chris, expliqua Steven. Il va affronter Albert demain. Ca ne vous dérange pas?
-Absolument pas! dit Théophile. Mais peut-être aurait-il besoin d'entraînement avant d'aller à l'Arène?
-Pour un combat je suis toujours prêt! lança Chris. Mr. Théophile, envoyez-moi votre meilleur élève!
-Excellent!! se réjouit Théophile. Steven nous fera certainement une démonstration ensuite à son tour! Julien, approche.
Un jeune rouquin boutonneux s'avança. Théophile conduisit les deux adversaires sur le terrain qui se trouvait derrière l'école. Un brouhaha s'éleva dans les rangs, les jeunes élèves excités à l'idée que des Dresseurs Pokémon livrent des matchs dans leur école. Les élèves ne possédant pas encore leurs propres Pokémon, Théophile se chargea d'en donner un à Julien.
-Silence s'il vous plaît ! Le match va commencer ! annonça Théophile. Il opposera Chris du Bourg Geon à Julien de Mauville. Chaque dresseur utilisera un Pokémon.
-En avant Noarfang!
-Vas-y Roucoops! attaque Aile d'acier!
-Noarfang évite-le et riposte avec Choc Mental !
Noarfang envoya ses ondes à Roucoups et le rendit confus.
-Reprends toi Roucoups, et attaque Aile d'acier.
-Noarfang, évite-le! ordonna Chris.
Alors que Noarfang s'élevait pour esquiver, Roucoups s'éleva aussi et frappa Noarfang.
-Noarfang, Picpic !!
Noarfang se reprit et frappa à son tour Roucoups.
-Roucoups, Tornade !
Roucoups battit des ailes et créa une puissante tornade qui emportait Noarfang.
-Allez Noarfang, tu peux braver cette tornade !
-Ne lui demande pas l'impossible, il est trop faible, se moqua Julien. Les Pokémon de l'école sont mieux entraînés que les Pokémon sauvages tout juste attrapés.
Noarfang utilisa toutes les forces de ses ailes, qui brillèrent et lui permirent de traverser la tornade et de remonter jusqu'à Roucoups, qui tomba KO ensuite.
-Génial Noarfang ! Tu as appris Aeropique !
-Roucoups ne peut plus se battre, la victoire revient à Chris et Noarfang !
Une nouvelle victoire à mettre au profit de Chris, applaudi chaleureusement par les élèves qui les entouraient.
-Merci, merci beaucoup, ce n'était pas grand chose, merci !

C'était au tour de Steven de montrer ce qu'il savait faire. Chris était impatient de voir les progrès qu'avait dûs faire son cousin. Il allait affronter Jessica, la sœur aînée de Julien.
-Le second match peut commencer! annonça Théophile. Il opposera Steven du Bourg Palette à Jessica de Mauville. Chaque dresseur a droit à deux Pokémon.
-Hey ! s'exclama Chris. Pourquoi j'ai pas eu droit à deux Pokémon pour mon combat ?
-Parce que les combats insignifiants doivent finir rapidement, prenez exemple sur votre cousin, victorieux de notre Champion d'Arène !
-Je t'en foutrais de l'exemple, moi, tu verras avec ta moustache..., marmonna Chris furieux.
-Vas-y Coxyclaque! cria Steven.
Chris sortit son pokédex.
"Coxyclaque, le Pokémon 5 Etoiles, est l'évolution de Coxy. Les étoiles sur son dos deviennent plus grandes ou plus petites selon le nombre d'étoiles dans le ciel."
-Ca alors, murmura Chris, Coxy a évolué!
-En avant Rattata!
"Rattata, le Pokémon Souris, possède une incroyable constitution qui lui permet de vivre n'importe où. Ce charognard passe ses journées à la recherche de nourriture."
-Rattata attaque Charge!
-Coxyclaque évite-le et lance Ultrason!
Coxyclaque s'envola et envoya des ondes qui rendirent ratata confus.
-Reprend-toi Rattata et Vive-attaque!
Rattata ne pouvait attaquer sous les effets d'ultrason. Steven en profita:
-Coxyclaque, Poing-Comète!
Coxyclaque frappa son adversaire trois fois sur le nez, celui-ci tomba k.o.
-Rattata ne peut plus combattre! annonça Théophile. Coxyclaque remporte la manche!
Steven fit revenir son Pokémon dans sa Pokéball en disant:
-Excellent Coxyclaque. Tu peux te reposer.
-Ce n'est pas encore fini! s'exclama Jessica. A toi, Dardargnan!
"Dardargnan, le Pokémon Guêpoison, est la forme la plus évoluée d'Aspicot. De ses trois dards, celui sur sa queue sécrète le poison le plus puissant et le plus dangereux."
-Très bien. Natu, go!
Chris connaissait très bien ce pokémon, sa mère en avait eu un quand il était plus jeune.
"Natu, le Pokémon Minoiseau, cherche sa nourriture par terre à cause de ses ailes pas très bien développées, mais il vole parfois dans les arbres."
-Dardargnan, attaque dard-venin!
-Natu, Choc mental!
Grâce à ses pouvoirs psy, Natu renvoya l'attaque à l'envoyeur.
-Attaque Picpic! poursuivit Steven.
Natu fonça sur la grosse guêpe et le piqua partout avec une rapidité déconcertante.
-Attaque Furie Dardargnan !
Dardargnan piqua Natu à son tour avec ses puissants dards.
-Enchaîne avec Hypnose!! dit Steven.
Dardargnan était incapable de bouger.
-Achève-le avec Ténèbres!!
Natu s'exécuta et remporta la manche.
-Steven remporte le match! annonça Théophile.
Chris en avait le souffle coupé. Steven avait gagné avec une telle facilité... Chris était conscient que son cousin l'avait sûrement dépassé. A la fin de la journée, les deux garçons rentrèrent au Centre Pokémon.
-Normalement je devais partir demain pour Ecorcia, dit Steven. Mais je vais rester une journée de plus pour t'encourager à l'Arène.
-Pas la peine, ce sera un match insignifiant, rétorqua froidement Chris, encore vexé par les propos de Théophile.
-Euh... Ah Ah ! Ne t'occupe pas de ce que dit Théophile, je pense que tu es meilleur que moi pour l'instant, je manque un peu de confiance en moi...
-Bah ça va, de toute façon, quand je serai Maître Pokémon je ferai fermer son école ! s'exclama Chris, à nouveau de bonne humeur.
Il était donc prêt à passer à l'Arène de Mauville, pour livrer son premier match officiel de Ligue Pokémon. Les choses sérieuses pouvaient donc commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:35

CHAPITRE VII: Bataille Dans Les Cieux De Mauville! Premier Combat Dans L'Arène!


Ce jour-là, Chris se réveilla tout excité. Il avait hâte de se rendre à l'Arène et de pouvoir gagner un Badge. Il s'était d'ailleurs promis à lui-même que s'il ne gagnait pas, il rentrerait directement au Bourg Geon. Le midi, il mangea peu.
-Tu dois prendre des forces, conseilla Steven. Un match contre un Champion est très épuisant et il faut beaucoup d'énergie.
A quatorze heures et demie, les deux jeunes hommes quittèrent le Centre Pokémon et se dirigèrent vers l'Arène, une très haute tour. Chris était impressionné. Ils entrèrent à l'intérieur et virent le Champion, Albert, qui était sur le point de s'en aller.
-Hé Albert! s'exclama Steven.
-Tiens, Steven! s'étonna le Champion. Que fais-tu ici?
Steven allait parler mais Chris le devança:
-Je m'appelle Chris, et je suis venu défier le Champion de Mauville.
-Le Champion c'est moi, dit Albert. Tu dois être un ami de Steven. Très bien, suivez-moi. Vous tombez bien, je commençais à m'ennuyer.
Ils suivirent Albert dans un ascenseur qui menait au sommet de la tour. L'heure approchait pour Chris qui essayait de se détendre. Une quinzaine de secondes plus tard, il faisait ses premiers pas sur le terrain de combat.
-Bonne chance, Chris, lui dit Steven avant de monter dans les gradins.
Chris et Albert se placèrent de part et d'autre du terrain, face-à-face.
-Le match va bientôt commencer, annonça l'arbitre. Il opposera le challenger Chris, originaire du Bourg Geon, à Albert, Champion de l'Arène Pokémon de Mauville. Il s'agit d'un combat duo, les dresseurs utiliseront deux pokémon. La substitution n'est pas autorisée.
-Quoi? Un combat duo? s'étonna Chris.
-Oui, il s'agit d'un match dans lequel tu envoies deux pokémon au lieu d'un, expliqua Albert, et tu combats avec les deux. Le combat s'achève lorsque les deux pokémon sont k.o. Tu as compris?
-Oui, répondit Chris. Trève de bavardages, en avant, Héricendre et Noarfang!!
-Roucool et Roucoups, allez!!
"Roucoups, le Pokémon Oiseau est l'évolution de Roucool. Il immobilise sa proie avec ses puissantes serres et peut la transporter sur plus de 100 km."
-Héricendre, lance Flammèche sur Roucool! ordonna Chris. Noarfang, attaque picpic sur Roucoups!
-Hmmm, dit Théophile, il joue la carte de l'individualité. C'est ce qui le perdra.
Il avait pris place dans les tribunes avec tous ses élèves afin d'assister au combat.
-Roucool, évite et lance Coud'boue! Roucoups, Tornade!
Les pokémon de Chris furent touchés par les attaques des oiseaux d'Albert en même temps.
-Noarfang, attaque Aeropique ! reprit Chris.
-Roucool, utilise toi aussi Aeropique, Roucoups enchaîne avec Aile d'acier sur Noarfang!
Chris s'était concentré sur Noarfang, et avait complètement oublié Héricendre, à la merci de Roucool, tandis que Noarfan laissait quelques plumes de sa confrontation avec Roucoups.
-Roucool, jette Coud'boue !
Chris n'avait pas fait attention au Pokémon Minoiseau, et Héricendre dut en payer les frais. Chris était complètement distancé, et dépassé par la vitesse des pokémon de son adversaire.
-Je crains que le match ne touche à sa fin, lança Théophile.
-Ne dites pas ça, il va trouver un moyen de riposter, répliqua Steven.
-Je n'arrive pas à surveiller les deux en même temps, se plaignit Chris. AH ! Mais oui ! J'ai une idée, Héricendre, monte sur Noarfang !
Noarfang s'envola avec Héricendre sur le dos.
-Roucool, essaye de faire tomber Héricendre avec Tornade ! ordonna Albert.
-Accroche-toi bien Héricendre, Noarfang, traverse cette tornade avec Aeropique !
Noarfang remonta jusqu'à Roucool avec une incroyable célérité et toucha ce dernier qui tomba sur le sol.
-Roucoups, attaque Cru-Aile!
-Héricendre, utilise Brouillard!
Héricendre fit apparaître un épais brouillard, qui étourdit Roucoups.
-A toi Noarfang, Picpic!
Roucoups prenait des coups sans pouvoir contrer.
-Disperse ce brouillard avec Tornade !! cria Albert.
Roucoups s'exécuta et emporta Noarfang par la même occasion. Héricendre sauta, et acheva son adversaire avec Flammèche.
-Roucool et Roucoups ne peuvent plus se battre! annonça l'arbitre. Héricendre et Noarfang remportent le match! La victoire revient à Chris du Bourg Geon!
-Super!! s'exclama Chris.
Noarfang revint vers lui, Héricendre toujours sur son dos. Chris les serra dans ses bras.
-Vous avez été géniaux!!...
Héricendre se mit à briller étrangement... et évolua en Feurisson. Chris sortit son pokédex.
"Feurisson, le Pokémon Souris Feu, est l'évolution de Héricendre. Il est recouvert d'une fourrure ininflammable qui lui permet de résister aux attaques feu."
-Ca alors, Héricendre, tu as évolué!! Maintenant je devrais t'appeler Feurisson.
-Chris, intervint Albert, tu as fait un grand match. Au début, tu n'avais pas l'air sûr de toi, mais tu as su te rattraper à la fin. En tant que Champion d'Arène, mon devoir est de te remettre le Badge Zéphir officiel de la Ligue Pokémon.
Chris le reçut et versa quelques larmes de joie. C'est là que Steven, Théophile, et tous ses élèves se levèrent et applaudirent chaleureusement.
-Prends ça dans tes dents Théophile ! Le prochain Maître Pokémon est devant toi !
Chris était heureux. Il avait remporté son premier combat officiel dans une Arène et avait ainsi fait son premier pas vers la Ligue Johto. Son premier Badge luisait clairement sur sa Carte Dresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:38

CHAPITRE VIII: Quoi De Noeuf ?


Au lendemain de sa victoire sur Albert, le Champion de l'Arène Pokémon de Mauville, Chris se sentait en pleine forme. Il ne cessait plus d'admirer son Badge Zéphyr. Il téléphona à sa mère depuis le visiophone du Centre Pokémon pour lui annoncer la bonne nouvelle.
-Salut M'man! s'écria-t-il en lui montrant sa Carte Dresseur. Regarde, j'ai gagné mon premier Badge et Héricendre a évolué ! Je suis même passé au journal de vingt heures de Mauville.
-Je suis si fière de toi mon poussin. Cependant reste modeste, tu n'es encore qu'un débutant.
-Oui mais je me rapproche de la Ligue Pokémon non ?
-Euh, tu en es encore bien loin, rappela Christelle, il te manque encore sept Badges. Et plus tu avanceras, plus ce sera difficile.
-Ne t'en fais pas Maman, je vais à Ecorcia avec Steven, et je gagnerai un deuxième Badge.
-Alors bonne chance mon chéri, même si tu es un peu agité je ne peux que te soutenir !
Après cette tendre conversation, Chris sortit du Centre Pokémon et retrouva Steven, qui avait décidé de voyager avec lui, du moins jusqu'à Ecorcia.
Le lendemain, lundi vingt-deux avril, à dix heures, les deux jeunes garçons quittèrent la ville violette après avoir rechargé leurs provisions.
Ils marchaient sur les vertes contrées de la Route 32 quand Chris commença :
-Avec Feurisson, je deviendrai vite le plus fort !
-T'en as de la chance, mon Germignon n'a toujours pas évolué, regretta Steven.
-SUPER ! Ca veut dire que je suis un meilleur dresseur que toi !
-Néanmoins, une évolution précoce peut conduire à un comportement incontrôlable, avança Steven.
-Euh, si tu le dis, fut tout ce que Chris trouva à répondre.
Après une bonne heure de marche, ils arrivèrent près des Ruines d'Alpha, un panneau avec une photo de Zarbi indiquait:
"Venez percer le secret des Ruines d'Alpha, et le mystère de Zarbi."
Chris sortit son pokédex pour en apprendre davantage:
"Zarbi, le Pokémon Symbole, a un corps plat et fin qui est toujours collé au mur. On pense que sa forme a une signification, et que chaque Zarbi a des pouvoirs particuliers."
-C'est ici que j'ai attrapé mon Natu, pendant que je m'entraînais, dit Steven.
Ils aperçurent Gary, qui venait à leur rencontre.
-Yo Gary ! Qu'est-ce que tu fais ici ? salua Chris.
-Le Professeur Orme m'a appelé, il veut que je retourne à Mauville, son assistant nous attend au Centre Pokémon.
-Et pourquoi c'est à toi qu'il a dit ça ? se méfia Steven.
-Parce que j'étais le plus avancé, vous deux venez à peine de quitter Mauville.
Un peu embêtés de devoir prendre du retard, les deux dresseurs rebroussèrent chemin et retournèrent au Centre Pokémon avec Gary. Là, ils croisèrent Syrus, l'assistant du Prof. Orme.
-Chris! Steven! Gary ! Ca fait un bail les jeunes !
Après une poignée de main chaleureuse, il sortit de son sac trois beaux œufs.
-Waouh! s'exclama Steven. Ce sont des œufs de Pokémon!!
-Oui, un pour chacun de vous ! Servez-vous !
Gary se précipita pour être servi en premier. Chris s'avança à son tour, en prit un et demanda :
-Dites, les œufs de Pokémon, ça a quel goût ?
-Malheureux ! Rends-le-moi ! s'écria Syrus, affolé.
Il reprit l'oeuf des mains de Chris et le confia à Steven.
-Chris, tu baisses dans mon estime, se plaignit Gary.
-A l'intérieur de ces œufs, se trouve un Pokémon, qui va bientôt éclore. Pour cela, les œufs doivent être entourés de Pokémon actifs. Prenez-en bien soin et prévenez le Professeur Orme lorsqu'ils auront éclos.
Il remit finalement le dernier œuf à Chris et il s'en alla aussi vite qu'il était venu.
-Bon, j'ai perdu suffisamment de temps avec vous, conclut Gary, salut les minables !
-Toujours aussi amical, ironisa Steven.
-On s'en fiche, lança Chris. On a des nouveaux Pokémon maintenant, et sans avoir eu à les attraper !

Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:41

CHAPITRE IX: Steven Passe A L'Action ! Une Pêche Miraculeuse ?!


Chris et Steven marchaient ensemble sur la route 32 en direction d'Ecorcia. L'après-midi touchait à sa fin en ce jeudi vingt-cinq avril, et Steven, qui possédait une canne à pêche, s'installa au bord d'une rivière pour essayer d'attraper leur dîner, pendant que Chris installait les tentes et s'occupait du feu.
Cependant, la pêche fut loin d'être miraculeuse pour Steven, lorsque la nuit était tombée il n'avait que des Magicarpe et quelques rares Ptitard à son jeune palmarès de pêcheur du dimanche.
"Ptitard, le Pokémon Tétard, vit dans les lacs ou les étangs. Il peut nager à bonne vitesse car sa queue est une nageoire efficace mais par contre, il est beaucoup moins adroit sur terre car ses petites pattes n'offrent pas un très bon équilibre."
"Magicarpe, le Pokémon Poisson, ne sait faire que des ronds et des bonds dans l'eau, faisant de lui une proie facile pour les Roucoups. Il est devenu célèbre pour son inutilité."
-Tu sais, déclara Chris qui s'ennuyait, avec tous les Magicarpe que t'as pêché on aurait eu de quoi faire un festin.
-Laisse tomber, Magicarpe n'est fait que d'arêtes et d'écailles, répliqua Steven. Bonne chance pour en tirer quelque chose.
Chris vint se coucher dans l'herbe à côté de lui et lâcha :
-Ma famille me manque un peu, les bons petits plats de Maman, les bêtises de Christy...
-... Plus je suis éloigné de la mienne, mieux je me porte...
-Euh, c'est pas sympa ce que tu dis...
-Laisse-moi te raconter quelque chose, coupa Steven, après tu jugeras par toi-même ma situation…

Revenons quelques semaines plus tôt, le dimanche trente-et-un mars. Steven a eu dix ans deux semaines plutôt, et il est tout excité à l’idée de recevoir enfin son premier Pokémon d’ici quelques jours. Cependant, alors qu’il prépare son sac dans sa chambre, il hésite entre les trois Pokémon de base proposés par le Professeur Chen : Bulbizarre, Salamèche et Carapuce. Il descend au salon demander l’avis de Rosely, sa mère, la sœur aînée de Christelle.
-Dis M’man, qu’est-ce que…
-Chut ! Chut ! Tu m’empêches d’entendre la télé ! Ton frère est en finale du Championnat Indigo de la Ligue Pokémon !
-Oui mais…
-S’il le gagne il réalisera certainement son rêve de devenir Maître Pokémon ! Il sera la fierté de la famille ! Vas-y Raphaël ! Je suis si fière de toi mon fils !
Steven ferma sa bouche et serra les dents. Il remonta dans sa chambre, sonné par les propos de sa mère. Jamais elle n’avait été si enthousiaste pour lui, jamais elle ne lui avait dit qu’elle était fière de lui. Tandis que Raphaël récoltait les honneurs depuis plusieurs années pour ses remarquables résultats et ses qualités, tant sur le terrain qu’en dehors. Steven avait la rage.
Le lendemain, il resta enfermé dans sa chambre toute la journée, alors que sa mère avait organisé une fête pour la victoire finale de Raphaël, devenu Maître Pokémon à seulement treize ans. A la fin de la journée, l’on frappa à la porte.
Raphaël entra dans la pièce. Il était grand, athlétique et beau. Sa casquette rouge et blanche sur ses cheveux noirs en bataille, sa veste rouge par-dessus son tee-shirt noir et son jean bleu lui conféraient un certain style. Il avait tout pour plaire.
-Qu’est-ce que tu veux ? demanda froidement Steven.
-Simplement te parler, répondit calmement Raphaël en s’asseyant sur le lit. Ne va pas chez le Professeur Chen.
Steven n’en revenait pas. Raphaël avait-il pris goût au pouvoir au point de vouloir compromettre la future carrière de son petit frère ?
-Tu as été à l’Académie Pokémon de Mauville durant les deux dernières années, reprit Raphaël. Vas donc à Johto, et essaye de devenir Maître Pokémon là-bas.
-Mais pourquoi ? demanda Steven.
-Pour que tu deviennes fort. Je ne suis pas très connu là-bas, tu ne souffriras pas de comparaisons avec moi. Tu pourras te faire un nom, une réputation, peut-être même gagner leur Conférence Argentée. Mais quoiqu’il en soit, bats-toi, attrape les Pokémon que tu veux, et deviens fort, plus fort que moi si tu penses pouvoir y arriver. Et quand tu penseras avoir atteint mon niveau reviens me voir, je serai ton épreuve finale. Après tout, tu as toujours voulu me dépasser non ?


-Et c’est comme ça que je me suis retrouvé à Johto, conclut Steven.
Un long silence -de mort ou de réflexion ?- suivit ce récit. Chris commençait à cerner les motivations de Steven. Au même moment, la corde de la canne se tendit. Steven se ressaisit avant de se faire traîner dans l’eau.
-Eh ! J'ai une prise! s'exclama Steven. Et une grosse!
Avec beaucoup d'efforts, il tira de l'eau une étrange créature bleuâtre et visqueuse.
-Tu parles d’une « grosse » ! se plaignit Chris en sortant son Pokédex.
"Axoloto, le Pokémon Poisson, vit dans les eaux froides et n'en sort que pour se nourrir quand il fait froid à l'extérieur. Quand il marche sur la terre ferme, il répand une fine couche de poison le long de son corps."
-Berk, il n’a pas l’air appétissant, commenta Chris. Relâche-le, ça vaudra mieux pour tout le monde…
Axoloto lâcha la corde, atterrit sur terre et sauta sur Steven, puis attrapa sa casquette verte dans sa bouche et plongea avec dans la rivière.
-Hé! Ma casquette! cria Steven avant de plonger à son tour.
-Steven, non!
Chris ne changea rien. Il se demandait s'il devait plonger lui aussi où rester au cas où Axoloto reviendrait. A ce moment-là, Axoloto refit surface.
-Noarfang, va récupérer la casquette!
Noarfang se libéra de la Pokéball et s'élança vers Axoloto mais fut stoppé par un puissant Pistolet à Ô de celui-ci.
-A l'aide! cria Steven, qui se noyait.
-Tsss, dit Chris, tu ne sais pas nager mais tu voulais poursuivre un Pokémon aquatique. T’es vraiment pas normal toi !
Alors qu'il se demandait de quelle manière il allait pouvoir l'aider, Axoloto le devança, plongea et ramena Steven sur la terre ferme.
Chris fit appel à son Feurisson pour le réchauffer. Une dizaine de minutes plus tard, les deux garçons constatèrent qu’Axoloto était encore là, en train de les observer. Il remit à Steven sa casquette.
-Euh, merci, bafouilla ce dernier. Si tu veux, tu peux rejoindre notre équipe, mais montre-nous que tu sais te battre !
Axoloto était ravi et se préparait au combat, tandis que Steven envoya Coxyxlaque.
-Attaque Poing Comète!
Axoloto esquiva et lança Pistolet à Ô. L'attaque atteignit sa cible, mais Coxyclaque se releva
-Coxyclaque, Charge!
Axoloto évita une fois de plus et lança tir de boue. Malheureusement, les ailes de Coxyclaque lui permirent d'éviter l'attaque.
-Coxyclaque, utilise ultrason!
Cette fois-ci, Axoloto reçut les ondes super soniques et se retrouva confus.
-Tu sais ce qu'il te reste à faire!
Coxyclaque exécuta un rapide Mach Punch, donnant de puissants coups de poing à son adversaire qui tomba KO.
Steven prit une Pokéball dans son sac, et la tint à deux mains avant de la lancer vigoureusement en criant:
-Pokéball, GO !!
La Pokéball trembla quelques secondes avant que le déclic ne se fasse entendre.
-Ouais, j'ai un Axoloto! s'exclama Steven en ramassant la Ball de son nouveau compagnon.
-Bien joué Steven, dit Chris. Ton équipe s'agrandit !
-Prends garde Raphaël ! Mes Pokémon et moi deviendrons forts, très forts. Et le jour où je te battrai, tout le monde reconnaîtra enfin ma puissance !
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:44

CHAPITRE X: Bataille ! Le Défi Des Caves Jumelles ! (Part 1)


Dimanche vingt-huit avril. Il faisait chaud, très chaud, mais Chris et Steven marchaient sans relâche sur la Route 32, en direction d’Ecorcia. Midi était déjà passé, et les estomacs grognaient méchamment.
-Oh, j’ai faim ! se plaignit Chris en s’asseyant sur un tronc d’arbre.
-Tu manges tellement aussi, répliqua Steven. Avec toi il n’y a pas moyen de ne pas tomber à cours de nourriture !
Chris se releva brusquement, tendant son visage en avant.
-Qu’est-ce qu’il y a ? demanda Steven.
-Ce parfum… cette nuance dans l’air… Aucun doute ! C’est du riz et des haricots rouges ! Suis-moi !
Chris se mit à courir comme un fou, tandis que Steven se demandait si la chaleur et la faim ne lui avaient pas fait perdre le peu de raison qu’il possédait déjà. Les deux amis arrivèrent bientôt devant un Centre Pokémon, et un peu plus loin, la silhouette sombre et rocailleuse des Caves Jumelles.
-Un Centre Pokémon à proximité d’une grotte ? s’étonna Steven. C’est original.
-Arrête de parler, viens ! lui ordonna Chris en entrant rapidement à l’intérieur.
L’Infirmière Joëlle et son Leveinard étaient effectivement en train de servir des plats chauds de riz et haricots rouges aux dresseurs réfugiés. Steven se demandait comment son cousin avait pu sentir cela à quelques kilomètres à la ronde.
-Dites Infirmière Joëlle, il en reste assez pour nous ? demanda Chris.
-Bien sûr, prenez place, je vous sers dans quelques minutes.

Une demi-douzaine de bols et quelques bouchées plus tard.

-Encore un autre ! ordonna Chris en tendant son bol vide à Leveinard.
Joëlle arriva au même instant avec un nouveau bol plein. Steven en eut l’appétit coupé et ne put même pas terminer son premier bol, dont Chris s’occupa tout naturellement.
-Comment fais-tu pour manger autant ? demanda Steven. En plus tu ne grossis pas…
-Mmmh, ch’est mon plat ‘référé, articula Chris avant de replonger dans un huitième bol.
-Il est toujours comme ça ? demanda Joëlle, un peu gênée devant ce grand mangeur.
Steven haussa les épaules, tout aussi embarrassé, devant une vingtaine de pairs d’yeux curieux.

-J’espère que vous aurez autant d’appétit pour le concours, déclara Joëlle lorsqu’elle eut fini de laver la vaisselle de Chris.
-Quel concours ? demanda Steven.
-Le Défi des Caves Jumelles qui se déroule ici chaque année. Le principe est simple, avec un Pokémon de votre équipe, vous vous aventurez à l’intérieur des Caves Jumelles, où ont été disséminés quelques centaines de pièces d’argent. Au bout d’une heure, celui ou celle qui a ramassé le plus de pièces est déclaré vainqueur.
-Et on gagne quoi ? demanda une voix prétentieuse.
-Gary ??!! s’écrièrent d’une même voix Chris et Steven.
Le jeune rouquin avait fait son apparition devant eux, fort intéressé par le tournoi.
-La récompense est un chèque de cinq mille pokédollars.
-Alors ajoutez Rancelli Gary sur votre liste. J’ai bien l’intention de rafler tout ce fric.
Chris se leva pour se déclarer candidat, mais Steven le prit de vitesse :
-Inscrivez Baron Steven et Chris, s’il vous plaît ! Gary, cette fois je vais t’écraser !
-Tu ne serais même pas capable d’écraser un insecte, pourquoi aurais-je peur de toi ?
-Eh ! Ne m’oubliez pas ! intervint Chris. Moi aussi je participe !
-Dégage Chris ! crièrent les deux autres d’une seule voix. C’est entre lui et moi !
En moins de deux, ils se retrouvèrent dehors, expulsés par l’Infirmière Joëlle sans rien comprendre.
-Tant que vous n’aurez pas fini de crier comme des sauvageons, vous ne remettrez pas les pieds dans mon Centre Pokémon.
Chris, Gary et Steven eurent bien la honte devant les regards hilares des autres occupants du Centre Pokémon, ce qui eut pour effet d’accroître la haine qui s’était immiscée entre eux.

Le lendemain, ils étaient un peu plus d’une dizaine à participer au Défi, qui devait démarrer à neuf heures. Pour éviter toute tentative de triche, les concurrents avaient du laisser toutes leurs Pokéball au Centre, sauf celle du Pokémon qu’ils utiliseraient.
-N’oubliez pas que les pièces peuvent aussi bien être sous une roche, dans l’eau, ou tout simplement par terre, rappela Joëlle. Bonne chance à tous, et que le Défi des Caves Jumelles… commence !
Les dresseurs engagés s’élancèrent et pénétrèrent l’un après l’autre dans la grotte avant de se séparer. Chris avait décidé de faire équipe avec Feurisson. Il marchait tranquillement tandis que les autres se pressaient pour trouver des pièces.
-Tu connais le dicton Feurisson, qui va lentement va sûrement !
Feurisson n’était pas vraiment d’accord là-dessus, et craignait que son maître ne trouvât rien. Soudainement, ils furent attaqués par une nuée de Nosferapti qui lançait des Ultrasons.
« Nosferapti, le Pokémon Chôvsouris, a perdu l'usage de ses yeux à force de vivre dans des cavernes obscures. Il utilise les ultrasons pour détecter les obstacles. »
-Feurisson, attaque Flammèche !
Feurisson obéit et brûla l’essaim de Nosferati qui fit demi-tour à tire d’aile. Quelque chose tomba de l’un d’eux, et Chris ramassa une pièce d’argent.
-Bah tiens, c’est mon jour de chance, s’étonna-t-il. Et d’une !

Il continua à visiter la grotte de son pas lent et léger, si bien qu’au bout d’une demi-heure, il avait déjà récolté plus d’une quinzaine de pièces. Il aperçut un escalier un peu sombre taillé dans la pierre du sol. Il descendit donc plus bas, espérant être le premier à atteindre cet endroit, et aperçut la plus belle créature qu’il ait jamais vue. Et pourtant ce n’était pas un Pokémon.
Il s’agissait d’une jeune demoiselle, une adolescente. Elle avait une belle peau claire métisse, et des cheveux noirs soyeux retenus en un chignon serré. Elle était vêtue d’un débardeur à bretelles noir par-dessus un jean serré qui lui arrivait tout juste au-dessus des genoux. Un bracelet d’argent parait son poignet droit tandis que des lunettes de soleil reposaient sur son front.
La belle demoiselle était accroupie au bord de l’eau du lac souterrain, et quand elle aperçut Chris elle perdit l’équilibre et tomba dedans. Chris accourut vers elle et l’aida à en sortir.
-Tout va bien, Nii-chan ? demanda Chris.
Elle se colla malencontreusement contre lui, et Chris apprécia, même si ça n'avait duré que deux secondes tout au plus, le contact chaud et doux de ses mains et de sa poitrine de femme, malgré l'humidité de ses vêtements.
-Oui, merci.
-Comment tu t’appelles ? redemanda Chris.
-Je pourrais te retourner la question.
-Mais je te l’ai posée en premier !
-Puisque tu veux le savoir, je m’appelle Laetitia, Kuroshin Laetitia, et j’ai quatorze ans. Ca te suffit ou tu veux aussi mes mensurations ?
-Ca suffit pour que je t'appelle Laeti-chan ! s’exclama Chris en rougissant légèrement. Mais si tu veux dérouler ton CV n'hésite pas !
Qu’allait-il donc ce passer entre ces deux protagonistes qui venaient de se rencontrer, plus ou moins curieusement ? A suivre prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:49

CHAPITRE XI: Bataille ! Le Défi Des Caves Jumelles ! (Part 2)

Gary était assis sur un rocher, les jambes croisées, l’air las. Il étouffa un bâillement et son Crocrodil remonta à la surface d’une étendue d’eau, des pièces dans ses bras.
-Beau travail Crocrodil, félicita Gary. Ca m’en fait trente-sept, dont une dizaine rien que dans cette mare !
Des bruits de pas se firent entendre, Gary aperçut Steven qui venait dans sa direction, Germignon à ses côtés.
-Hey, Minable ! Combien de pièces as-tu récoltées ?-Trente-cinq, et toi ?
Gary commença à rire, rire et rire comme il n’avait sûrement jamais ris auparavant.
-Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ? demanda Steven, certain que c’était encore une connerie.
-Hé ben, je t’ai appelé Minable, et tu as répondu, comme si c’était vraiment ton nom ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
Steven n’en pouvait plus de subir ses moqueries et ses insultes chaque fois qu’ils se croisaient.
-Gary, espèce d’enfoiré !
Il s’élança vers lui avec hargne. Gary s’arrêta de ricaner et se leva afin de lui faire face. Plus bas, au niveau du sol, Germignon imitait son dresseur et courait vers Crocrodil. Gary et son Pokémon synchronisèrent leurs mouvements. Le premier donna un fulgurant coup de poing sur le nez de Steven tandis que le second shoota Germignon d’un puissant coup de patte. Steven fit un bond de quelques mètres et se retrouva le nez en sang, tandis que Germignon lui tomba sur l’estomac.
-Vous formez un super duo, tous les deux, commenta Gary en reprenant sa route.
Steven tenait son nez et essayait de stopper l’hémorragie. Lorsque Gary passa à côté de lui, il haussa le ton.
-Un super duo de perdants ! Allez viens Crocrodil ! Nous risquons d’être contaminer par leur faiblesse !
Tout aussi hilare que son maître, Crocrodil rejoignit Gary.

De son côté, Chris avait fait la connaissance d’une créature de rêve nommée Laetitia.
-Pour moi, tu seras Laeti-chan !
-Tu as l’air de savoir ce que tu veux.
-Et comment ! Je m’appelle Chris, et j’ai bien l’intention de devenir Maître Pokémon !
-Quelle coïncidence, moi aussi j’aspire à la vocation de Maîtresse Pokémon.
-Peut-être, mais moi je serai le plus grand Maître Pokémon de Johto ! fit remarquer Chris.
-Eh bien dans ce cas je serai la meilleure Maîtresse Pokémon du Japon.
-Oui mais moi je serai le plus grand Maître Pokémon de toute l’Asie ! s’emporta Chris.
-Donc moi du monde entier.
-Et moi de tout le système solaire !
-Je ne pense pas, dans la mesure où notre planète est la seule peuplée d’êtres humains dans ce système, rappela Laetitia, d’une voix calme et douce. Moi par contre, en tant que Maîtresse Pokémon de l’univers et au-delà, je couvre les lointaines planètes abritant la vie.
Chris ouvrit la bouche mais ne sut pas quoi répondre. Lui et Laetitia éclatèrent de rire.
-Tu sais que t’es plutôt mignonne Laeti-chan, balança Chris.
-Tu sais parler aux femmes toi, soupira Laetitia. Bon, je dois me changer.
Chris resta debout là, les mains sur la tête, indifférent à ce qu’elle venait de dire. Laetitia s’impatienta et dut lui donner une bonne torgnole pour qu’il comprenne qu’il devait dégager.
-Qu’est-ce qu’elles sont compliquées les filles à vouloir tout cacher…, se plaignit Chris en tâtant sa bosse, en haut de l’escalier de pierre.
Laetitia le rejoignit une dizaine de minutes plus tard et lui demanda ce qu’il faisait dans les Caves Jumelles.
-Oh non ! J’ai oublié le concours !
-Si tu parles de ce stupide Défi, laisse tomber, le temps imparti est écoulé depuis un bon moment.
A ce moment, Chris remarqua un petit Pokémon sur l’épaule gauche de Laetitia, qu’il n’avait pas encore vu.
-Eh ! C’est un Mélo ! reconnut-il.
« Melo, le Pokémon Etoile, se met à danser frénétiquement en faisant de grands cercles quand il aperçoit une étoile filante. On pense que ce Pokémon est d'origine extraterrestre, mais personne ne sait réellement s'il vient d'une autre planète. Des personnes affirment avoir déjà vu des Melo près des cratères. »
-Oui, c’est d’une certaine façon mon bébé, je m’occupe de lui depuis l’œuf, expliqua Laetitia.

Tous deux ressortirent des Caves Jumelles, éblouis par les premiers rayons de soleil, et Chris s’aperçut qu’il était le dernier participant. Il rejoignit ses deux rivaux, adossés contre le mur du Centre Pokémon.
-Où t’étais passé ? demanda Steven. Ca fait un moment qu’on…
Steven s’arrêta soudainement de parler et resta la bouche bée devant la beauté sublime de Laetitia. Gary, à côté de lui, restait totalement indifférent à son charme. Laetitia était très gênée par le regard insistant de Steven, et c’est par une grande volonté qu’elle résista à l’envie de lui coller une gifle qui démangeait sa main droite.
-Ah, au fait, Steven, Gary, je vous présente Laeti-chan ! Laeti-chan, voici mon cousin Steven, et Gary, je ne sais pas trop ce qu’il est…
-Enchanté, Laeti-chan, lança Steven en tendant la main.
-C’est Laetitia pour vous, répliqua cette dernière en croisant les bras.
Gary ne put s’empêcher d’éclater de rire devant le vent que venait de se prendre Steven.
-Y a ceux qui sont heureux en Pokémon et malheureux en amour, d’autres qui sont l’inverse, mais toi Steven, tu n’entres dans aucune catégorie !
L’Infirmière Joëlle arriva au même instant et annonça les résultats.
-Steven et Gary ont ramené le même nombre de pièces. Par conséquent, un match Pokémon les opposera pour déterminer le vainqueur du Défi des Caves Jumelles !
Tout le monde approuva cette décision, notamment les deux intéressés, qui allaient pouvoir régler leurs comptes sur le terrain
-Parfait! s'exclama Steven. Je vais pouvoir prendre ma revanche!
-Ne rêve pas trop Minable! Tu n'as aucune chance contre moi!

Il était près de onze heures lorsque les deux adversaires se retrouvèrent face à face, avec un vent frais qui venait rafraîchir les gouttes de sueur sur le visage de Steven, plutôt nerveux, et secouer les cheveux roux de Gary, totalement détendu.
-Le match décisif pour le Défi des Caves Jumelles peut commencer! annonça Joëlle. Il opposera Steven et Gary. Messieurs, à vos Pokéball et que le meilleur gagne !
-En avant Germignon!
-A toi de jouer Crocrodil!
"Crocrodil, le Pokémon Mâchoire, est l'évolution de Kaïminus. Il ouvre grand sa mâchoire quand il attaque. S'il perd un croc, un autre repousse très vite."
-Ca alors! s'étonna Chris. Son Kaïminus a évolué! Steven va avoir du mal, il n'a même pas été capable de battre Kaïminus la dernière fois...
-Germignon, Tranch'herbe!
-Crocrodil, évite et Pistolet à ô!
Son jet d'eau était trop puissant pour un petit Pokémon comme Germignon.
-Relève-toi Germignon et Charge!
Germignon s'élança, Crocrodil aussi, mais le pokémon machoire était trop robuste pour Germignon qui ne faisait pas le poids.
-Crocrodil, Morsure! ordonna Gary.
Germignon prit un sacré coup de dent. Il était en très mauvais état.
-Non! Germignon! cria Steven. Utilise Synthèse !
Germignon se mit soudainement à briller. Il était en train de se régénérer.
-A présent Poudre Toxik !
Germignon lâcha un nuage de poudre violette qui volait vers Crocrodil.
-Crocrodil, attaque Pistolet à Ô !
Crocrodil dissipa la poudre avec cette attaque, et percuta Germignon avec une Frénésie. L’attaque de trop pour le Pokémon Herbe, qui, une fois à terre, se mit à évoluer en un magnifique Macronium.
Chris sortit son Pokédex devant ce Pokémon imposant.
"Macronium, le Pokémon Feuille, est l'évolution de Germignon. Une odeur épicée émane de son coup. Cette odeur agit comme un stimulant et lui permet de récupérer de l'énergie."
-Maintenant la donne va changer! s'exclama Steven. Macronium, Fouet Lianes !
Cette fois, Crocrodil reçut l'attaque de plein fouet.
-C'est pas vrai, dit Gary. Crocodil attaque Pistolet à Ô!
Macronium défit le puissant jet d’eau avec ses Tranch’herbe.
-Attaque Charge! ordonna Steven.
Crocrodil l'évita et contra avec Morsure. Puis il fonça sur Macronium et exécuta l'attaque Frénésie.
-Macronium attrape-le!
Macronium déploya ses lianes mais Crocrodil les mordit et les tira vers lui pour faire tomber Macronium. Une dernière Frénésie suffit à l’achever.
-Macronium ne peut plus se battre, annonça Joëlle. Gary et Crocrodil remportent le match!
-Oh non! C'est pas vrai! se plaignit Steven.
-Un minable reste un minable, c’est ce que je dis toujours, se vanta Gary. C’est pas vraiment de ta faute Steven, c’est le destin.
Gary empocha le gros chèque de cinq mille pokédollars, la récompense du tournoi. Puis, il dit une dernière fois à Chris et Steven :
-Bon, je vais y aller, je me suis assez amusé avec vous. Je compte bien devenir le plus puissant dresseur de tous les temps !
Tandis qu’il s’éloignait, Laetitia murmura à Chris :
-Je ne supporte pas ce type.
-Crois-moi si tu le veux, mais tu n’es pas la seule !

Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:51

CHAPITRE XII: Le Puits Ramoloss ! Encore Gary ?!


Au lendemain du Défi des Caves Jumelles, le mardi trente mai, Chris se réveilla de bonne humeur. Il prit une douche, s’habilla et prépara son sac. Comme tous les jours depuis une semaine, il s’assurait que son œuf de Pokémon se portait bien avant de le remettre sous sa cloche, puis dans son sac.
Il était près de dix heures quand il quitta le Centre Pokémon et trouva Laetitia adossée contre un arbre, ses lunettes de soleil collées sur le nez et ses cheveux noués en une longue queue de cheval qui descendait jusque dans son dos. Elle semblait l’attendre, son Melo sur l'épaule.
-Tu sais, je sais que j’ai un certain charme, mais tu n’es pas obligée de me suivre.
-Mais je ne te suis pas ! s’indigna Laetitia. Il se trouve que tu vas dans la même direction que moi, alors autant faire la route ensemble. Au fait, ton cousin est parti de bonne heure ce matin…
-Je m’en doutais, lâcha Chris, indifférent. A chaque qu’il perd contre Gary il déprime à mort.
Les deux compagnons entraient à présent dans les Caves Jumelles pour la seconde fois.
-En même temps, il a été pitoyable hier, commenta Laetitia. Si vous allez à la Ligue Johto ensemble, prie pour être tiré au sort contre lui.
-T’es pas obligée d’être aussi dure Laeti-chan…
-Désolée, mais j’aime dire les choses franchement. Steven ne serait même pas capable de gagner un match pour sauver sa propre vie…

Plus tard, dans l’après-midi, ils quittèrent enfin l’obscurité étouffante de la grotte, et retrouvèrent l’air pur de la Route 33.
-On ne devrait pas tarder à apercevoir le Puits Ramoloss, dit Laetitia.
-Génial ! J’ai toujours voulu voir ce qu’il y avait à l’intérieur !
Effectivement, une dizaine de minutes plus tard, ils arrivèrent devant la cavité artificielle, assez grosse pour permettre à un homme corpulent de pouvoir descendre par l’échelle.
-Va faire mumuse avec les Ramoloss si tu veux, mais moi je ne descends pas, prévint Laetitia.
-Yo ! Laetitia, ma poule ! T’es toujours aussi bonne !
Un jeune dresseur vint vers eux. Il devait avoir deux ou trois ans de plus que Chris, et portait une casquette blanche des New York Yankees sur le côté gauche de sa tête, en plus d’une lourde chaîne en argent qui pendait sur son tee-shirt blanc et d’écouteurs de son Lecteur MP3 dans ses oreilles. Il tendit la joue pour faire la bise à Laetitia, qui l’envoya balader.
-Fous-moi la paix Mark.
-Ben voyons, c’est comme ça que tu salues ton vieux pote ?
-Dégage gogole, la fille a dit non, intervint Chris en se plaçant devant Mark.
Il savait qu’en combat singulier, il ne faisait pas le poids contre Mark. Il lui arrivait à peine au niveau du cou, et ses muscles étaient longtemps plus développés que ceux de Chris.
-Mais t’es qui toi ? Son copain ? Tu veux te battre le maigrichon ?
-Laisse-le tranquille Mark, ce n’est qu’un gamin.
-Enfin bref, vous me détournez de ma mission. A Ecorcia un bruit court qu’un certain Gary est en train de faire des trucs underground en bas. Je vais donc mettre un terme à cela, right now ! Laetitia, t’as toujours mon numéro, on s’appelle !
-Imbécile, je n’ai jamais enregistré ton numéro, pensa tout haut Laetitia pendant que Mark descendait l’échelle. Chris tu viens ?
Chris était déjà en train de mettre ses pieds sur les échelons.
-Arrête, t’es pas obligé de te battre avec lui…
-Ce n’est pas ça, coupa Chris. Il a dit que Gary était en bas, je dois aller voir ce qui se passe !

Une fois en bas, Chris se retrouva dans une sorte de grotte souterraine et au sol humide. Un égouttement se faisait bruyamment entendre, semblable à l’écoulement du temps. Quelques Pokémon aquatiques nageaient dans l’eau du Puits, et des Ramoloss baillaient aux corneilles.
"Ramoloss, le Pokémon Crétin, est tellement paresseux qu'il lui faut une journée pour remarquer qu'on lui mord la queue. Lent et stupide, il aime se la couler douce en observant l'activité autour de lui."
-Heu... c'est pas un Pokémon que je mettrais dans mon équipe! s'exclama Chris.
Il avança un peu plus fond et se cacha derrière un énorme rocher surprit une étrange scène axée autour de Gary. Assis sur une cage métallique, il semblait en grande conversation avec une demi-douzaine de personnes encapuchonnées.
-Alors messieurs, combien êtes-vous prêts à offrir pour les queues de ces trois Ramoloss en bonne santé ?
Chris s’aperçut que la cage sous Gary renfermait en effet trois Ramoloss. D’autres cages renfermaient les pauvres Pokémon, qui ne semblaient pas conscient de ce qui leur arrivait.
-Haut les mains everybody ! s’exclama Mark, surgissant de nulle part.
-A qui ai-je l’honneur ?
-Je m’appelle Mark. Je suis venu mettre un terme à ton trafic de queues de Ramoloss.
Chris sortit de sa cachette et dit à son tour :
-Et moi aussi ! Enfin je crois…
-Qu’est-ce que tu fous ici toi ? demandèrent Mark et Gary, tous deux agacés.
-Je te retourne la question Gary, hier à peine t’étais avec nous aux Caves Jumelles…
Gary se leva, soupira et demanda à ses négociateurs de patienter quelques moments avant d’entrer dans les explications :
-Je tiens ce trafic depuis une semaine, avec un complice qui était sur place, le temps que j’arrive ici et d’avoir un nombre conséquent de Ramoloss. Tu l’ignores peut-être, mais la queue de Ramoloss a des propriétés exceptionnelles, en la coupant et en la revendant au plus offrant sur le marché noir, je fais beaucoup de bénéfices. L’argent amène le pouvoir, et avec ce pouvoir, je serai craint et respecté de par le monde !
-Tu leur coupes la queue ! Mais c’est horrible ! s’exclama Chris.
-Heureusement pour eux ça repousse vite, rassura Mark.
-Ca en fait également une ressource inépuisable, heureusement pour moi !
Gary éclata de rire, ses clients le suivirent comme des moutons. Chris ne comprenait pas comment on pouvait prendre plaisir à maltraiter un Pokémon, même s’il était débile dans le genre de Ramoloss.
-Désolé Chris, mais toi et l’autre gars bizarre en savez trop à présent, reprit Gary. Je vais devoir me débarrasser de vous. Fantominus, Nosferapti, à l’attaque !
-Surt, go !
Chris fut surpris de voir qu’un Feurisson sortit de la Pokéball de Mark.
-Ca alors ! Toi aussi tu as un Feurisson !
-Oui et il s’appelle Surt, comme le Dieu scandinave du feu.
Chris appela à son tour son propre Feurisson, et s’aperçut que celui de Mark était beaucoup plus gros. Il devait l’avoir depuis un certain temps déjà.
-Fantominus, Léchouille ! Nosferapti, lance Ultrason !
-Feurisson, Vive-Attaque !
-Surt, lance Flammèche !
Feurisson se déplaçait trop vite pour être influencé par les ultrasons de Nosferapti. Surt se révéla trop fort pour Fantominus qu’il envoya balader avec Flammèche. Nosferapti évita l’attaque Charge de Feurisson et riposta avec Crû-Aile qui fit tomber ce dernier.
-Mec, tu suxx à la mort, commenta Mark.
-Garde tes mots bizarres pour toi, allez Feurisson, montre-lui ton attaque Flammèche !
Feurisson se débarrassa enfin de Nosferapti. Plus qu’énervé, Gary mit deux doigts dans sa bouche et siffla. Crocrodil surgit férocement de l’eau et apparut derrière eux.
-Vas-y Crocrodil, montre-leur qui est le boss ici !
-Surt, attaque Roue de Feu !
Avant que Crocrodil ait pu faire quoi que ce soit, le Feurisson de Mark se roula en boule de feu et le percuta de toutes ses forces, lui infligeant d’atroces brûlures. Chris fut impressionné, d’autant qu’il n’avait jamais utilisé cette attaque auparavant. Gary rappela ses Pokémon et tomba à genoux, à court de moyens.
-Tu ne peux plus te battre Gary, libère les Ramoloss ! ordonna Chris.
-Quant aux autres, foutez-moi le camp d’ici.
Sans se faire prier, les revendeurs se bousculèrent pour s’échapper, afin de ne pas connaître le même sort que Gary. Ce dernier se mêla à la masse et s’enfuit également en criant :
-Je vous laisse gagner aujourd’hui, mes Pokémon étaient fatigués, mais je vous jure que vous me le paierez ! Je n’autoriserai personne à interrompre ma montée au grade de plus grand dresseur de tous les temps !

Dans sa précipitation, il avait fait tomber une clé. Chris la ramassa et libéra tous les Ramoloss prisonniers.
-Enfuyez-vous, vous êtes libres à présent !
En liberté ou en cage, les Ramoloss gardaient le même air d’indifférence et d’ignorance. Mark posa une main sur l’épaule de Chris et lui dit :
-Ne perdons pas de temps ici, y a pas plus useless que ces Pokémon.
Chris retira violemment la main de Mark et répliqua :
-Aucun Pokémon n’est négligeable, même ces Ramoloss ont une raison de vivre, leurs forces et leurs faiblesses.
Mark rigola et lâcha froidement :
-Tu es de ceux qui croient à l’amitié, la foi et autres bêtises du genre ? Ouvre les yeux Chris, nous vivons dans un monde dur, pas rose comme dans les dessins animés. Seuls les dresseurs les plus forts réussiront, avec des Pokémon forts et solides. Un dresseur qui passe son temps à s’amuser avec des Pokémon faibles ne me vaincra jamais.
-Tu veux parier ? demanda Chris en sortant une Pokéball.
Mark répéta le même geste, mais une masse sombre intervint et s’interposa entre les deux personnages. Laetitia faisait face à Chris avec un beau sourire.
-Vous êtes en train de rater le meilleur moment.
Elle attira l’attention sur un Ramoloss au bord de l’eau, qui s’était fait mordre la queue par un Kokiyas. Il garda le même air bête comme s’il ne ressentait pas la douleur, puis le Kokiyas se transforma en une sorte de cylindre, et Ramoloss évolua en Flagadoss.
« Flagadoss, Pokémon Symbiose, a un Kokiyas solidement attaqué à sa queue. Du coup, il ne peut plus l'utiliser pour pêcher et est donc obligé de nager pour attraper ses proies. Si le Kokiyas le lâche, il redevient un Ramoloss. »
-Je me casse, déclara Mark. Ce gosse est vraiment lourd. Laetitia chérie, à plus plus !
Il détala en vitesse, tandis que Chris et Laetitia restèrent un certain temps à admirer les mystères de l’évolution, avant que Melo ne leur manifeste son envie de partir. Lorsqu’ils quittèrent enfin le Puits Ramoloss, la nuit tombait déjà, et ils apercevaient au loin les premières lumières d’Ecorcia.
-Pourquoi tu t’en es mêlée Laeti-chan ? Je pouvais très bien me défendre seul.
-Non tu ne peux pas. Mark n’est pas un débutant comme toi Chris. Je le connais dans le dressage depuis longtemps. Tu aurais beau avoir toute la foi du monde en tes Pokémon, il t’aurait écrasé.
Chris repensa lui aussi au Feurisson de Mark, Surt, qui était beaucoup plus expérimenté que le sien, et qui avait battu Crocrodil en un coup. Chris réalisa à cet instant la marge de progression qu’il lui restait à faire pour atteindre son niveau, mais il se jura à lui-même qu’un jour, lui et Mark règleraient leurs comptes.


Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:53

CHAPITRE XIII: Confrontation A Ecorcia! Ecrasé Comme Un Insecte ?


Chris et Laetitia arrivèrent enfin à Ecorcia un matin nuageux du jeudi premier mai. Avant toute chose ils s’installèrent au Centre Pokémon local.
-Cette ville est bizarre, remarqua Chris. Il y a des Ramoloss à tous les coins de rue…
-Bah, Ecorcia est bien connue pour avoir été sauvée de cinq cents ans de sécheresse par le bâillement d’un Ramoloss, expliqua Laetitia. Depuis, les habitants de cette ville vouent un vrai culte à ces Pokémon.
Chris se précipita dehors sans crier gare.
-Eh ! Où est-ce que tu vas ?
Laetitia n’eut d’autre choix que de suivre son jeune ami. Ils arrivèrent bientôt devant un imposant bâtiment en verre qui ressemblait à une serre.
-Tu comptes te rendre à l’Arène maintenant ? demanda Laetitia.
-Et pourquoi pas ? Je suis trop pressé de gagner un nouveau Badge !
Sans plus attendre, Chris se précipita à l’intérieur de l’Arène. Laetitia murmura plusieurs jurons contre lui et entra à son tour. L’endroit ressemblait plus à un parc naturel qu’à une Arène : il y avait des arbres et des herbes partout. Des Chenipan et Aspicot entre autres, grouillaient dans cette dense végétation.
-Je peux vous aider ?
Un jeune homme s’avança vers les deux étrangers. Il portait une tenue verte de scout, ou de campeur, ou un mélange des deux, Chris ne faisait pas la différence.
-Bonjour, je cherche le Champion de cette Arène…
-Alors tu l’as devant toi. Je me présente : Hector, expert en insectes et Champion de l’Arène d’Ecorcia, pour vous servir.
Les lèvres de Chris se mirent à trembler, puis à s’étirer en un large sourire avant une séance interminable de rigolade.
-J’ai dis quelque chose de drôle ? demanda Hector, embarrassé et rouge de honte.
-Ne t’en fais pas, il est bête et on n’y peut rien, le rassura Laetitia.
-C’est pas ça mais… t’as dit que t’étais Champion des insectes hein ?
Hector approuva, un peu perdu.
-Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ce sont les Pokémon les plus faibles qui existent ! Comment t’as pu devenir Champion avec des Aspicot ?
Laetitia abaissa ses lunettes de soleil devant ses yeux, honteuse de l’étroitesse d’esprit de Chris. La couleur du visage d’Hector n’exprimait plus la honte mais la colère.
-Je n’autoriserai personne à se moquer de mes Pokémon Insecte. En garde !

-Le match peut commencer, annonça l'arbitre. Il opposera le Challenger Chris du Bourg Geon à Hector, Champion d'Ecorcia. Le match se jouera en un contre un, chaque dresseur utilisera deux Pokémon.
-Coconfort, à l’attaque !
-Comme si ce cocon pouvait attaquer, en avant Noarfang ! Attaque Picpic !
Noarfang s’élança avec son bec luisant en avant, mais se heurta à une attaque Armure du Pokémon Cocon.
-Hein ? s’étonna Chris. Allez Noarfang, Crû-Aile !
-Coconfort, utilise à nouveau Armure !
Et Noarfang se heurta à nouveau à la défense de son adversaire. Un nouvel événement vint troubler le match. Coconfort se mit à briller intensément et sa carapace se fendit en deux pour laisser place à un Dardargnan.
« Dardargnan, le Pokémon Guêpoison, est extrêmement possessif. Il vaut mieux ne pas toucher son nid si on veut éviter d'avoir des ennuis. En colère, ils attaquent en groupe. »
-Impossible… murmura Chris.
-Dardargnan, Dard-Venin !
Les dards lancés atteignirent leur cible, et Noarfang se retrouva empoisonné.
-Oh non, Noarfang, utilise Choc Mental !
Sous l’effet du poison, Noarfang perdait de plus en plus d’énergie et n’arrivait pas à exécuter d’attaques correctement.
-Dardargnan, attaque Furie ! ordonna Hector.
Les attaques répétitives de Dardargnan abrégèrent les souffrances du pauvre Noarfang.
-Noarfang ne peut plus se battre. Dardargnan remporte la manche !
-Qu’est-ce que tu disais à propos des insectes ? demanda Hector.
Chris serra les deux mais fut bien obligé de la fermer sur ce coup-ci.
-Vas-y Feurisson mets-lui le feu !
Feurisson débarqua et ouvrit les hostilités sans tarder avec Flammèche, achevant Dardargnan.
-Tes insectes sont forts certes, admit Chris. Mais ils restent quand même très sensibles au feu, et cet avantage me sera payant.
-Pas sûr. Insecateur, go! cria Hector.
"Insécateur, le Pokémon Mante, est incroyablement rapide. Il peut frapper un ennemi sans que celui-ci ne s'en rende compte. Ses lames sont si coupantes qu'elles peuvent trancher un arbre d'un coup."
-Feurisson, à toi de jouer! Lance Flammèche !
Insécateur esquiva facilement l'attaque et contra avec Tranche qui réalisa un coup critique.
-Feurisson, relève-toi et Vive-Attaque!
Chris se dit que s'il voulait être à la hauteur, il devrait se servir de la vitesse également.
-Toi aussi utilise Vive-Attaque! ordonna Hector.
Insécateur se déplaçait beaucoup plus vite que Feurisson, ce qui lui permit de le toucher.
-Maintenant, cru-aile!
Les ailes de ce Pokémon étaient presqu'aussi coupantes que ses lames. Feurisson l'appris à ses dépens. Chris ne savait plus où donner de la tête.
-Enchaîne avec taillade! poursuivit Hector.
-Evite-le pour l’instant, dit Chris.
Feurisson cessa les offensives et se contenta d’éviter les attaques tranchantes de son adversaire. Chris eut aussitôt une idée du tonnerre de Dieu selon lui.
-Allez Feurisson, montre-lui ta Roue de Feu !
Feurisson s’arrêta et observa son dresseur d’un air ignorant.
-Ben oui, comme le Feurisson de Mark !
Toujours le même regard. Des gouttes de sueur perlèrent sur le visage de Chris.
-Tu ne connais pas Roue de Feu ?
-Pour qu’il connaisse cette attaque il aurait fallu que son dresseur la lui apprenne, répliqua froidement Laetitia. Mais Le Boss ne voulait pas s’entraîner, et a directement foncé à l’Arène…
Ce fut à Chris de se trouver rouge de honte à présent. Hector et Insécateur, un peu déstabilisés par la curieuse scène passée, avaient momentanément cessé le combat.
-On peut reprendre la partie ?
-Euh, bien sûr, désolé pour ce léger inconvénient. Feurisson, utilise Brouillard !
Feurisson lâcha une épaisse et sombre fumée qui envahit tout l’espace de l’Arène.
-Maintenant, Vive-Attaque !
Feurisson, invisible à travers ce brouillard, pouvait attaquer Insécateur comme bon lui semblait.
-Insécateur, disperse ce brouillard avec Crû-Aile !
Insécateur, intoxiqué par la fumée, battit des ailes et fit disparaître le brouillard, découvrant Feurisson devant lui.
-Finissons-en, attaque Tranche ! reprit Hector.
Le brouillard avait troublé la vue d'Insécateur, faisant diminuer sa précision. Feurisson put aisément esquiver ses attaques.
-En avant Feurisson, Flammèche !
Cette dernière attaque suffit à achever Insécateur déjà mal en point.
-Insécateur ne peut plus se battre ! La victoire revient à Chris et Feurison !
-Génial ! s’exclama Chris. On a gagné ! Tu as été génial Feurisson !
Hector rappela son Pokémon et soupira, tandis que Laetitia esquissait un bref sourire devant la victoire de Chris.

Un peu plus tard, devant l’Arène, Hector félicita à nouveau Chris, un plateau dans les mains.
-Tu t’es bien battu Chris, et j’ai l’honneur de te remettre le Badge Essaim, preuve de ta victoire à l’Arène d’Ecorcia.
Chris prit le petit Badge en forme de coccinelle entre ses doigts et dit à son tour :
-Merci Hector, j’ai compris maintenant qu’il ne faut négliger aucun type de Pokémon. Tes insectes sont vraiment balèzes.
-Merci, mais j’ai encore beaucoup à apprendre. Si tu reviens à Ecorcia, passe à l’Arène !
Sur ce, Chris et Laetitia s’en allèrent. Chris ajouta son nouveau Badge à sa Carte Dresseur.
-Et voilà ! Ca m’en fait deux !
-Il t’en manque encore beaucoup, rappela Laetitia.
-Oui, et j’ai aussi beaucoup à apprendre, mais je prendrai le temps qu’il faudra pour devenir Maître Pokémon.
-Ravie de voir que tu peux dire des choses sensées une fois sur trois.
Avec deux Badges, Chris avait à présent fait le quart du chemin qui mène à la Ligue Johto. Mais combien d’obstacles et d’embûches devait-il encore franchir avant d’y arriver ? Seul l’avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Lun 28 Juin - 18:55

CHAPITRE XIV: Entraînement! L'Art De L'Evolution!


Nous retrouvons nos héros toujours à Ecorcia, où Chris a récemment remporté un Badge Essaim. Il faisait très chaud et Chris avait profité de cette journée ensoleillée pour entraîner ses Pokémon sur la Route 33, plus particulièrement son Feurisson. L’après-midi touchait à sa fin et il en était encore à lui enseigner la Roue de Feu.
-Vas-y Feurisson, tu te roules en boule en faisant jaillir des flammes en même temps.
Plus facile à dire qu’à faire. Feurisson pouvait rouler en boule, mais il avait du mal à garder les flammes assez longtemps.
-Feurisson, Roue de Feu sur ce rocher !
Feurisson s’élança à toute vitesse en boule enflammée, mais il perdit très vite le feu et se cogna contre un rocher.
-Tu ne t’y prends pas de la bonne manière, intervint Laetitia.
La jeune fille alla ramasser Feurisson et vint s’asseoir sur l’herbe chaude et sèche à côté de Chris.
-Tu commences par faire jaillir les flammes, ensuite tu te roules en boule.
Mis en confiance par les douces caresses de la jeune fille, Feurisson s’exécuta.
-Maintenant tu vas doucement, et tu prends de plus en plus en plus de vitesse.
Feurisson s’élança sur de courtes distances, et parvint à maîtriser sa roue. Puis il alla de plus en plus vite, augmentant la distance et la vitesse. Il parvint à brûler un arbre. Laetitia le félicita pour sa performance. Feurisson essaya à nouveau contre un arbre, qui mit plus de temps à se calciner.
-Tu te débrouilles bien, mais essaye d’augmenter l’intensité de tes flammes à chaque fois. Tes attaques seront plus puissantes.
Chris était admiratif devant le talent de dressage de Laetitia
-Merci beaucoup Laeti-chan.
-Mais de rien ! Puisqu’on va rester un bout de temps ensemble, autant s’entraider.
Un gargouillement provenant de l’estomac de Laetitia se fit soudainement entendre, semblable au cri d’un ogre. Cette dernière sourit timidement, embarrassée par sa faim. Chris sortit un sandwich de son sac et le coupa maladroitement en deux. Il donna la plus grosse part à sa compagne.
-Tiens, ça devrait le calmer un moment.
Laetitia accepta et lui demanda :
-Tu es l’aîné de ta fratrie ?
Chris donna un morceau de son sandwich déjà réduit à Feurisson, avala les deux bouchées qu’il avait férocement arrachées et répondit :
-Euh oui, pourquoi ?
-En général, l’aîné d’une famille aime partager, même si ça lui en coûte…
-C’est vrai que j’adore ma petite sœur, j’irai même jusqu’à partager ma vie avec elle s’il le fallait.
-On rentre ? proposa Laetitia en se levant.
Chris rappela Feurisson et se leva à son tour.

Ils rentrèrent à Ecorcia et croisèrent Hector devant le Centre Pokémon, accompagné d’un jeune Insécateur.
-Salut Hector ! Qu’est-ce que tu fais là ?
-Tu tombes bien Chris, c’est toi que je cherchais. Voudrais-tu t’occuper de cet Insécateur ?
Chris se demanda premièrement si Hector allait bien, puis si c’était lui-même qui allait bien.
-Pourquoi tu me le donnes ? C’est ton Insécateur !
-Pas exactement, j’ai trouvé celui-là inconscient dans le Bois et je l’ai fait soigner au Centre Pokémon. Cependant je n’ai pas de place pour lui dans l’Arène. Si tu pars avec lui, tu pourrais en faire un rude guerrier et montrer au monde la puissance des Pokémon Insecte.
-Insécateur hein ? Un des plus puissants Pokémon Insecte, ajouta Laetitia. Si t’en veux pas je veux bien le prendre.
Devant une telle pression, Chris n’eut d’autre choix que d’accepter, s’imaginant triomphant devant la Ligue Pokémon avec Insécateur à ses côtés.
-Ca va, ça va, je le prends. Bienvenue dans l’équipe Insécateur !
Il attrapa la Pokéball qu’Hector lui lança, et Insécateur se mit soudainement à luire d’une intense lumière.
-Il évolue… constata Hector. Je n’avais pas remarqué qu’il tenait une Peau Métal.
Insécateur laissa rapidement place à un Pokémon rouge vif à l’air féroce.
-C’est un Cizayox ! reconnut Laetitia.
« Cizayox, le Pokémon Pince, est fait d'une structure moléculaire proche de l'acier, ses petites ailes sont donc incapables de le faire voler. Cependant il les utilise pour régulariser sa température, et en combat, elles lui donnent une vitesse prodigieuse. Ses pinces sont affûtées comme des lames de rasoir, et peuvent écraser n'importe quoi. »
-Génial ! Un Pokémon Insecte et Acier ! s’exclama Chris. C’est encore mieux qu’Insécateur !
Tous étaient surpris par la soudaine évolution d’Insécateur, mais Chris le rappela fièrement dans sa Pokéball.
-Prend bien soin de lui, dit Hector avant de s’en aller.

Chris et Laetitia rentrèrent au Centre Pokémon et préparèrent leurs affaires afin de pouvoir quitter Ecorcia assez tôt le lendemain.
-Tu te rends comte, j’ai attrapé un nouveau Pokémon !
-Comment ça ‘‘attrapé’’ ? s’indigna Laetitia. C’est Hector qui te l’a confié.
-Tss, ça revient au même, j’ai un nouveau compagnon qui m’aidera à atteindre le sommet de la Ligue Johto en un rien de temps.
Chris en était encore à plier ses vêtements, tandis que Laetitia bouclait la fermeture Eclair de son sac à dos. Elle se redressa et regarda brièvement Chris avant de le quitter sur ces mots :
-Puisque tu es si pressé, ne veille pas trop tard ce soir, nous partons pour Doublonville demain à l’aube !

Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mar 29 Juin - 12:33

CHAPITRE XV: Promenons-Nous Dans Les Bois ! (Part 1)


Chris et Laetitia partirent de bonne heure comme convenu le lundi cinq mai. Ils quittèrent Ecorcia aux environs de sept heures, et entrèrent dans le Bois aux Chênes.
-Pourquoi doit-on partir si tôt ? demanda Chris en baillant.
-Pour profiter le plus possible de la lumière du soleil.
Ils se retrouvèrent très vite plongés dans la pénombre de la forêt, entourés de chênes si hauts, que leur cime donnait l’impression de toucher le ciel et d’ainsi cacher le soleil. Si Chris n’avait pas la certitude de l’heure qu’il était il aurait juré que la nuit tomberait d’un instant à l’autre.
-Comme tu le vois, reprit Laetitia, les chênes bloquent presque tous les rayons de soleil, ce qui rend l’orientation difficile. Et en pleine nuit c’est pire, vu l’absence totale de lumière. C’est pourquoi nous devons profiter du peu d’éclairage que nous avons pour marcher beaucoup car si ce Bois est aussi grand que ton appétit, nous n’en sortirons pas vivants.
Après cette dernière remarque, Chris se résigna à lui faire remarquer qu’ils avaient sauté le petit-déjeuner. Ils marchèrent en silence pendant plusieurs heures avant de s’arrêter pour déjeuner.
-Même à son zénith, le soleil ne laisse aucune trace de lumière…, regretta Laetitia. J’ai beau avoir déjà traversé ce Bois plus d’une fois, je ne vois aucun moyen de nous repérer.
-Et le réseau du Pokématos ne passe pas, ajouta Chris en souriant. Ce qui veut dire qu’on est perdu.
-Et ça te fait rire ? s’enquit Laetitia.
-Ben c’est la première fois que je me perds en forêt, ce qui veut dire que si on s’en sort, je serai devenu plus fort !
-Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
-Ben le vieux proverbe dit bien : ce qui ne tue pas rend plus fort.
Laetitia ne savait pas si elle devait être impressionnée par l’optimisme extrême de son ami, ou au contraire se demander s’il était devenu fou.

Sans savoir si c’était l’après-midi ou le crépuscule au-dehors, nos deux compagnons se remirent bientôt en route. Ils croisèrent entre autre des Mystherbe et des insectes qui animaient la nature, ce qui donnait à Chris l’envie d’utiliser son tout nouveau Cizayox dans un combat.
-Hey Laeti-chan ! Ca te dit un petit match amical ?
-Arrête de dire des bêtises, la forêt devient de plus en plus sombre, ce qui signifie que le soleil se couche au-dessus de nous. Nous ne pouvons donc pas perdre plus de temps.
Chris se tut et se contenta de suivre Laetitia. Bientôt il eut la sensation de patauger dans de l’eau ou de la boue. Il retint la jeune femme par l’épaule et lui dit :
-Attends ! On devrait examiner ce qu’il y a plus loin devant nous.
-Si tu y tiens…
Laetitia prit Melo qui reposait sur son épaule gauche et le tint à deux mains au-dessus de sa tête en lui ordonnant :
-Vas-y Melo, éclaire-nous avec Flash !
Melo scintilla intensément, apportant un peu de lumière dans ce Bois monotone. Et Chris et Laetitia purent constater qu’ils se dirigeaient vers une étendue d’eau calme et qu’ils avaient déjà les pieds mouillés.
-Tu n’es pas aussi inutile que je le pensais, félicita Laetitia. Nous avons encore un bout de chemin à faire et ensuite nous nous arrêterons, la nuit tombe et nous ne verrons bientôt plus rien du tout.
Ils continuèrent de marcher, Melo en tête, pendant des instants qui parurent une demi-heure, et s’arrêtèrent dans un espace dégagé où ils purent monter la tente et faire un feu de camp avec du bois pourri.

Après avoir bien mangé, ils s’étendirent dans l’herbe fraîche, leur visage éclairé par la lueur du feu.
-Ah, tu cuisines bien Laeti-chan !
-Mmh, il va peut-être falloir commencer à économiser la nourriture, parce qu’à ce rythme, on sera à sec d’ici deux ou trois jours.
-T’aurais dû en acheter plus aussi, se plaignit Chris. Mais tu étais tellement pressée de partir…
Laetitia se redressa si brusquement que Melo manqua de se retrouver la tête la première contre le sol.
-Comment ça J’ETAIS pressée de partir ? Parce que Monsieur Le Champion lui, n’était pas pressé de gagner je ne sais combien d’autres Badges ?
-En tout cas je n’ai pas décidé qu’on partirait à l’aube, en sautant le petit-déjeuner !
Un buisson s’agita soudainement, plus loin devant eux. De petits bruits s’en échappaient et son feuillage vibrait étrangement.
-Qu’est-ce que c’est ? demanda Laetitia.
-Peut-être un Pokémon qui dort…
-Va voir Chris.
-He ?! Pourquoi moi ?
-Tu ne vas quand même pas laisser une femme te protéger ? Où est ton sens de l’honneur ? Ce n’est pas digne d’un Maître Pokémon tout ça…
-Attend, tu veux être Maîtresse Pokémon toi aussi !
De ses yeux aussi sombres que la nuit, Laetitia lança un regard noir à Chris. Ce dernier se releva à contrecœur et serra son bob sur sa tête. Il se tourna vers son amie qui s’était réfugiée derrière ses sombres lunettes noires, mais il devinait qu’elle lui lançait un regard perçant, le défiant de revenir en arrière. Il prit son courage à deux mains et s’avança pas à pas devant le buisson. Alors que la peur lui nouait l’estomac, il eut une idée.
-Noarfang, apparaît !
Noarfang sortit de sa Pokéball et se posa sur l’épaule de son dresseur, heureux d’être invoqué en pleine nuit pour une fois.
-Pff, t’envoies ton Pokémon à ta place, c’est un peu lâche.
-Bah vas-y puisque tu es si maline.
Devant le silence de Laetitia, Chris reprit :
-Allez Noarfang, je veux que tu attaques ce buisson, ou ce qui se cache dedans.
Noarfang se demanda pourquoi il avait été associé à une tâche aussi ingrate. Il s’exécuta et lança Crû-Aile sur le buisson. Il percuta quelque chose ou quelqu’un qui poussa un cri de douleur et se releva. Chris et Laetitia, en position de défense, aperçurent Mark, aussi confus que s’il avait reçu des Ultrasons.
-Mark ? s’étonnèrent Chris et Laetitia en chœur.
-Le seul et l’unique, lança-t-il après un bâillement. Laetitia, le gars au bob, ravi de vous revoir mais qu’est-ce que vous fichez ici ?
-Je m’appelle Chris. Fais au moins l’effort de retenir mon nom…
Il vint s’asseoir à côté de lui près du feu, et Laetitia lui servit un bon bol de soupe bien chaude.
-Bois ça, ça te réchauffera.
Mark avala la soupe comme quelqu’un qui n’avait rien mangé depuis une éternité et lança :
-Tu cuisines toujours aussi bien !
-Faut bien que l’un de nous serve à quelque chose, et comme ça ne peut pas être vous…
-On se dirige actuellement vers Doublonville, expliqua Chris. On essaie donc de traverser le Bois aux Chênes le plus vite possible. Tu vas où toi ?
-Ben moi je voulais juste traverser le Bois pour aller sur la Route 34. Il paraît que des nageuses font des matchs Pokémon là-bas. Et puis je me suis vite perdu, donc je me suis endormi derrière ce buisson en pensant qu’une idée me viendrait en rêve, et vous êtes venus. C’est le destin qui nous lie !
-Tant que c'est pas autre chose, marmonna Laetitia.
Mark lui aussi perdu dans cette forêt, Chris et Laetitia ont trouvé un nouveau compagnon de route. Vont-ils seulement sortir indemnes du Bois aux Chênes ?
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mar 29 Juin - 12:36

CHAPITRE XVI: Promenons-Nous Dans Les Bois ! (Part 2)


Retournons au cœur du Bois aux Chênes, qui retient prisonnier Chris, Laetitia et Mark par une froide nuit de printemps. Comme ils n’avaient pas sommeil, et pour faire passer le temps tout en s’amusant, Mark sortit un jeu de cartes et proposa :
-Un strip-poker ça vous tente ?
-Je n’y ai jamais joué, balancèrent en chœur Chris et Laetitia.
Mark ne pouvait rêver mieux que des amateurs afin de prendre son aise. Et c'était l'occasion rêvée de mater Laetitia en petite tenue.
-Ne vous inquiétez pas, vous apprendrez vite. Miser des vêtements nous évitera de sortir ruinés.
Laetitia et Chris s’assirent à côté de Mark, qui commença à battre les cartes.

Moins d’une dizaine de parties plus tard :
-Carré ! s’écria Mark. Aurez-vous l’audace de…
-Quinte flush, coupa Laetitia en abattant les cartes qu’elle avait en main. Encore gagné !
Un vent frisquet s’était levé et glaçait l’échine de Chris et Mark, en caleçon, frissonnant et tremblant comme des feuilles devant Laetitia chaudement habillée, une pile de vêtements à sa droite où trônait majestueusement Melo.
-Comment elle fait ? demanda Mark.
-Je croyais que tu n’avais jamais joué au poker ? demanda à son tour Chris.
-C’est vrai, je n’y ai jamais joué mais j’ai déjà observé comment on joue. On ferait mieux d’en rester là, à moins que vous ne vouliez miser vos sous-vêtements ? Ou bien ton chapeau, Chris ?
-Jamais ! Je préfère encore perdre mon caleçon que mon précieux bob !
-T’es pas normal toi… remarqua Mark.
Laetitia s’étira discrètement telle une féline et se releva.
-Allez, rhabillez-vous, vu qu’on ne trouve pas le sommeil, autant en profiter pour se remettre en route.

Une fois couverts, Mark et Chris purent douter des nouvelles initiatives de leur compagne, qui préparait les sacs.
-Tu veux partir maintenant ? posa Chris.
-En pleine nuit ? ajouta Mark.
-Ne me dites pas que deux grands garçons comme vous avez encore peur du noir ? Melo nous éclairera avec son Flash de temps en temps.
Chris se rappela soudainement que certains Pokémon ne sortaient qu’une fois la nuit tombée, il se demandait alors quelles créatures les attendaient plus loin. Cette pensée le remotiva et il attrapa son sac à dos prêt à partir. Mark hésitait encore. Laetitia, agacée, mit les choses au clair.
-Mark, je t’offre deux alternatives : Tu viens avec nous, et tu as une infime chance de sortir d’ici, ou alors on te laisse pourrir dans le buisson où on t’a trouvé.
Dis comme cela, Mark préférait encore partir avec Chris et Laetitia.

Le trio se mit donc en route, Chris devant, Mark derrière et Laetitia entre les deux, Melo au-dessus de sa tête. Tandis qu’ils trébuchaient sur les racines, sautaient par-dessus les branches cassées ou évitaient les troncs d’arbre pourris, Mark demanda :
-Pourquoi est-ce que je suis tout derrière ?
-Pour me protéger si quelque chose nous attaque par derrière.
Mark fut terrifié à l’idée qu’une bête féroce les traque derrière leur dos, et commença à jeter de temps en temps des coups d’œil derrière lui.
-Et si on nous attaque par devant ? demanda Chris.
-Selon la créature, j’interviendrai ou pas.
Chris était quand même rassuré de savoir qu’au moins, si un Pokémon hostile voulait s’en prendre à eux, il le verrait arriver.
Ils marchèrent ainsi pendant une période qui ressembla à une éternité, avant d’être piégés dans un épais brouillard. Un peu inquiet, Chris se retourna, et n’aperçut ni Mark, ni Laetitia et Melo.
-Laeti-chan ! Mark !
Il n’obtint aucune réponse. Il se retrouva emprisonné dans le brouillard opaque et effrayant, glacé telle une brume. Il décida de faire appel à ses Pokémon, afin de se sentir moins seul.
-Apparaît Feurisson !
Il comptait également sur Feurisson pour l’éclairer un temps soit peu.
-On va commencer par retrouver les autres.
Oui mais par où commencer ? Le brouillard lui troublait la vue, et il n’y avait aucun moyen de se repérer : les arbres, les sentiers, les buissons étaient tous les mêmes. Il ignorait donc s’il avançait, s’il reculait, ou s’il s’égarait encore plus dans cette forêt mangeuse d’hommes.
-m****, un brouillard en plein moi de mai !
Il eut à nouveau une autre idée.
-Viens à mon aide Noarfang !
Le Pokémon Hibou apparut, heureux de pouvoir s’exprimer en pleine nuit.
-S’il te plaît, dégage-nous de ce brouillard !
Noarfang ouvrit grand ses ailes et battit l’air à grande force, éloignant le brouillard autour d’eux et dégageant un peu le champ visuel de son dresseur.
-Parfait, maintenant, vole au-dessus de ces arbres, et essaie de repérer nos amis.
Noarfang décolla et disparut loin au-dessus des chênes feuillus. Chris s’assit sur une bûche d’arbre et regarda son Feurisson.
-On fait quoi en attendant qu’il revienne ?
A peine avait-il prononcé ces mots que Mark sortit du brouillard en courant et s’arrêta devant lui, accompagné de son propre Feurisson.
-Il a fait vite, murmura Chris.
Une seule question sortit des bouches synchrones de Chris et Mark :
-As-tu vu Laetitia ?
Ils tournèrent aussitôt la tête, devinant la réponse.
-J’ai envoyé mon Pokémon la chercher.
-Combien de temps ça lui prendra ?
Des grognements se firent entendre. Les deux Feurisson se toisaient du regard et se montraient leurs crocs. Bien que Surt fût nettement plus imposant que Feurisson, ce dernier ne bougeait pas d’un cil, soutenant le regard hautain de son confrère.
-On dirait qu’ils veulent se battre, commenta Mark.
-Eh, on a un espace dégagé du brouillard, un combat ça te tente ?
-J’attends ça depuis notre rencontre au Puits Ramoloss, se rappela Mark. Cette fois Laetitia ne sera pas là pour te sauver.
-C’est justement parce qu’elle n’est pas là que je te le propose. Reviens Feurisson.
Feurisson se tourna étonné vers Chris, qui lui disait de se retirer. Il pensait pourtant que c’était lui qui livrerait le match, après la nette rivalité entre lui et Surt. Il obéit tout de même à son dresseur et revint à ses pieds.
-Pardonne-moi Feurisson, mais c’est l’occasion de tester mon nouveau Pokémon. Montre-toi Cizayox !
Le Pokémon Pince apparut face à Surt.
-Ouah ! Un Cizayox ! C’est un Pokémon rare ! Où tu l’as eu ?
-Hé hé ! Un bon dresseur ne dévoile pas ses sources !
-Peu importe, il est doublement sensible aux attaques de Surt. Vas-y Surt, attaque Roue de Feu !
-Cizayox, évite-le !
Cizayox partit droit à la rencontre de Surt.
-He ! Qu’est-ce que tu fais ?
Cizayox percuta Surt et l’envoya se cogner contre un arbre avec Griffe Acier.
-Relève-toi Surt, et montre-lui ton attaque Météores !
Cizayox se débarrassa des rayons en forme d’étoiles avec Tranche, et revint à la charge sur le pauvre Surt avec Coupe-vent.
-Tu ne maîtrises pas ton Pokémon ? demanda Mark.
-Ben c’est la première fois que je l’utilise…
-Quel idiot. Surt, reviens !
Mark rappela son Pokémon à temps avant qu’il ne se fasse à nouveau démolir. Cizayox, dans sa soif de combat, se mit à courir.
-Cizayox ! Où vas-tu ?! cria Chris en se mettant à sa poursuite, imité de Feurisson.
-Attends ! Tu retournes dans le brouillard ! l’avertit Mark.

Après un instant de réflexion, ol préféra poursuivre Cizayox aussi, plutôt que de rester tout seul dans son coin. Ils se mirent tous à courir comme des fous à travers le brouillard et la forêt, mais Cizayox prenait de plusen plus de distances, et Chris avait peur de le perdre ici. Il aperçut Feurisson qui courait à ses côtés et lui dit :
-Feurisson… tu cours… beaucoup plus vite… que moi… rattrape-le s’il te plaît !
Feurisson obéit et courut enfin à sa véritable vitesse. Chris rassembla toutes les forces qu’il lui restait afin d’essayer de rester sur son sillage, mais Mark le rattrapa et il fut obligé de s’arrêter un moment afin de reprendre son souffle.
-Ca va aller ? demanda Mark
-Oui… Ne m’attends pas…
-Dis pas de bêtises, tu vas monter sur mon Voltali.
Chris releva la tête, et aperçut un Pokémon jaune électrisant.
-T’as un Voltali toi ? s’étonna-t-il.
-Si tu m’avais écouté depuis le début on les aurait déjà rattrapé, allez viens.
Mark l’aida à grimper sur le dos de Voltali, et monta à son tour sur son Pokémon. Voltali démarra et courut à une vitesse folle. Chris n’avait jamais senti ça avant, le vent sifflait dans ses oreilles, le paysage défilait comme un avancement rapide sur une vidéo. Chris ferma les yeux et posa la main sur son chapeau afin qu’il ne s’envole pas.
Une dizaine de secondes plus tard, ils arrivèrent devant une petite cabane de bois entourée de fleurs, dans un espace mystérieusement ignoré par le brouillard. Un panneau indiquait qu’ils se trouvaient devant l’Autel sacré du Bois aux Chênes.
-Cet Autel a été bâti en mémoire du protecteur du Bois aux Chênes,
expliqua Mark. Il paraît qu’il s’agit d’un Pokémon Légendaire de type Plante.
Soudainement, l’Autel prit feu, et Feurisson et Cizayox en sortirent, apparemment affaiblis par une bagarre. Chris en profita pour rappeler ses Pokémon.
-Vous avez fait assez de dégâts comme ça. Feurisson, Cizayox, revenez !
Mark se chargea de l’incendie.
-Carabaffe, utilise Vibraqua !
Un Pokémon Tortue apparut et éteignit les flammes, sauvant l’Autel qui avait juste perdu son toit. Une fois la fumée évaporée, Chris et Mark s’assirent sur le sol en reprenant leurs esprits.
-Tout s’est enchaîné bien vite, remarqua Chris.
-Un peu trop à mon goût.
Et comme on n’a jamais assez de surprises, une lumière verte apparut dans le brouillard devant eux, et un petit Pokémon vert en sortit, volant dans le vent.
-Incroyable ! s’exclama Chris en se relevant. C’est le légendaire Celebi !
« Celebi, le Pokémon Temporel, vient du futur. Il n'apparaît que dans les forêts luxuriantes et denses et s'y installe pour un petit moment avant de repartir dans un autre couloir spatio-temporel. A chaque fois, il paraît qu'il laisse derrière lui un œuf venu du futur. Sa venue annonce paix et sérénité pour les années à venir. »
Celebi s’avança et aperçut son Autel dévasté, sentant le brûlé et noirci par endroits. Chris s’inclina profondément et déclara :
-Je suis désolé pour ce qui est arrivé à l’Autel. Tout est de ma faute, je n’ai pas su contrôlé mes Pokémon. J’ai compris à présent que c’était toi le responsable de ce brouillard, tu as senti notre présence et tu voulais protéger ton Autel, mais…
-Eh, c’est bon il t’écoute pas, coupa Mark.
Chris se retourna, et lui et Mark furent témoins d’un curieux spectacle. Celebi entoura l’Autel d’une bulle temporelle verdâtre, et remonta le temps à l’intérieur, afin de retrouver l’Autel d’avant l’incendie. Il fit disparaître la bulle et revint à côté des deux jeunes hommes afin d’observer le résultat. L’Autel avait retrouvé ses couleurs, ses fleurs colorées et sentait le bois neuf. Une gravure de pierre censée représenter Celebi trônait à l’intérieur.
-Magnifique…, lâcha Chris.
-Les Pokémon Légendaires sont vraiment les plus mystérieux de tous.
Célébi leur adressa un chaleureux clin d’œil et virevolta autour de l’Autel avant de disparaître.
-Attends ! Tu aurais pu nous montrer le chemin… de la sortie…
Mark lui tapota l’épaule, et lui montra un curieux chemin tracé dans le brouillard par une étincelle verte, comme si Celebi avait deviné sa pensée.
-Il est petit mais il pense à tout ! s’exclama Mark.
Les deux garçons se dépêchèrent donc de suivre l’itinéraire de Celebi, avant qu’il ne s’efface, et au petit matin ils arrivèrent enfin au poste frontière qui séparait le Bois aux Chênes de la Route 34.

-On y est enfin ! se soulagea Mark. Je vais enfin pouvoir dormir !
-Attends ! On a oublié Laeti-chan !
-Elle a pensé à elle, heureusement !
Laetitia les attendait sur le seuil de la porte, la mine fatiguée.
-Comment t'es arrivée ici ? demandèrent les deux garçons.
-Je suis tombée sur un gardien qui m’a amené ici, où étiez-vous passés toute la nuit ? Ils vous ont cherché partout !
C’était une longue histoire, qui avait enfin pris fin en ce beau matin. Mais celle de Chris et de ses amis continuait, du moins jusqu’au prochain chapitre !

Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mar 29 Juin - 12:40

CHAPITRE XVII: Retour Sur La Route! La Pension!


-Vous avez vraiment vu Celebi hier soir, répéta Laetitia avec un air qui ressemblait à ça : -_-‘
Chris lui avait raconté sa mésaventure avec Mark la nuit dernière, qui s’était clôturée par l’apparition du Légendaire Celebi. Mais visiblement, ça n’impressionnait pas Laetitia.
-Je pense plutôt que vous avez failli devenir fous dans ce maudit Bois. Ou alors vous avez rêvé inconsciemment. Une cabane prend feu et un Pokémon Légendaire accourt aussitôt, on se croirait presque dans un dessin animé.
Chris laissa tomber, au moins, il avait un secret à lui sur un Pokémon Légendaire. Laetitia rassembla leurs affaires et l’invita à partir avec elle.
-On n’attend pas Mark ? demanda Chris.
Ce dernier avait sauté dans un lit de camp et dormait si profondément qu’on le croirait mort.
-Si on doit attendre qu’il se réveille on n’en a pour la journée, et maintenant qu’on est sorti du Bois aux Chênes on n’a plus rien à faire avec lui.
Chris rangea son sac à dos et suivit Laetitia à l’extérieur du poste frontière. Ils étaient à présent sur la Route 34, et se rapprochaient de Doublonville, dont ils apercevaient au loin les sommets de quelques immeubles. Laetitia pointa du doigt le plus haut, orné d’un parasol géant.
-Ca, c’est le Centre Commercial de Doublonville. J’ai hâte d’utiliser son ascenseur et explorer tous ses étages !

Mais Chris ne l’écoutait pas, il était déjà parti en quête de dresseurs à affronter, afin d’apprivoiser son Cizayox. Il tomba sur un groupe de personnes qui entouraient un gros bonhomme à la calvitie précoce, avec un tee-shirt jaune orné de grosses lettres qui formaient le prénom Marcel, qui se vantait d’être fort.
-Depuis que mes Pokémon sont revenus de la pension, dit Marcel, ils sont plus coriaces que ceux de n’importe qui. Qui osera défier l’invincible Marcel ?
Les amis de Marcel étaient aussi lâches que lui était frimeur. Chris, pour mettre fin à ce cinéma, s'avança calmement et dit:
-Je veux bien te défier, si tes Pokémon sont aussi forts que ta gueule est grande.
-Ha, tu sais à qui tu t’adresses gamin ? demanda Marcel. Je suis Marcel, le Boss de la Route 34. Et je ne te ferais pas de cadeau sous prétexte que tu es un enfant.
-Je n'ai pas peur de toi Marcel! Moi aussi je suis fort, j’ai gagné deux Badges de la Ligue Pokémon !
-Comme c’est mignon, tu veux un os ? Moi mes Pokémon peuvent battre les gars de la Ligue quand je veux ! Rattatac, go !
"Rattatac, le Pokémon Souris, utilise ses larges moustaches pour favoriser son équilibre. Ses crocs grandissent sans cesse pour mieux mâcher."
Chris envoya son Cizayox.
-Allez Cizayox, attaque…
Encore une fois, Cizayox n’en fit qu’à sa tête. Il malmena Rattatac comme une vieille chaussette pourrie et se débarrassa aisément de lui. Chris resta bouche bée tandis que Marcel rappelait son Pokémon et sortait deux autres Pokéball.
-Je n’en ai pas fini avec toi, gamin. Pikachu, à vous de jouer !
Deux souris jaunes apparurent, prêtes à combattre.
"Pikachu, le Pokémon Souris, vit en forêt avec ses pairs. Il accumule l'électricité dans les poches de ses joues et laisse des décharges s'échapper s'il se sent menacé."
-Eh ! C’est de la triche, on avait dit un contre un !!
-Tu sais quoi ? Je n’en ai rien à foutre ! Les gars, attaquez-le !
Les acolytes de Marcel envoyèrent leurs Pokémon.
-Cizayox aura besoin d’aide, pensa Chris en prenant une autre Pokéball.
Cizayox lui donna un violent coup sur la main, faisant tomber sa ball, pour lui montrer clairement qu’il gérait tout à lui seul. Il s’élança à l’assaut du bataillon ennemi et disposa des Fouinar, Nidorino et autres Racaillou avec d’impressionnantes attaques Plaie-Croix et Griffe Acier. Il ne restait plus que les deux Pikachu de Marcel.
-Allez-y mes bébés, Tonnerre !
Les deux Pokémon électriques lancèrent une forte décharge sur Cizayox, qui tomba à genoux un moment.
-Cizayox, est-ce que ça va ? demanda Chris en accourant auprès de lui.
Chris posa sa main sur l’épaule du Pokémon Pince, qui lui donna un coup de pince dans l’estomac avant de se relever. Chris s’agenouilla et cracha un filet de sang tandis que Cizayox terrassait ses adversaires avec sa puissance offensive. Les amis de Marcel s’enfuirent en criant :
-Allons-nous-en !
-Ce Pokémon est trop fort pour nous !
-C’est un démon !
Marcel rappela ses Pikachu et prit également ses jambes à son cou. Cizayox chercha une nouvelle cible pour étaler sa classe et sa puissance. Son regard froid et menaçant tomba aussitôt sur Chris, son propre Dresseur, encore à terre.
Chris leva la tête et aperçut ce trublion rouge courir vers lui. Il prit aussitôt peur et eut tout juste le temps et la force de crier désespérément en fermant les yeux :
-Cizayox, reviens !
Lorsqu’il les ouvrit à nouveau, Cizayox avait disparu, enfermé dans la Pokéball. Chris soupira de soulagement et se releva péniblement.
-Ha ! Merde… Il n’y est pas allé doucement…
Il se traîna pendant une heure, une main sur l’estomac, jusqu’aux abords de la Pension, en se demandant où était passée Laetitia. C’était une belle petite maison rouge avec une cheminée fumante, et une large cour derrière qui servait sûrement à l’entraînement. Une vieille femme qui balayait le seuil de sa porte aperçut Chris en piteux état, lâcha son balai et vint à sa rencontre.
-Mon pauvre jeune homme, vous avez l’air bien amoché. Venez donc vous reposer un instant.
-Euh, merci madame…
Chris entra dans la petite maison, qui était bâtie sur deux étages. Le rez-de-chaussée servait de réception avec un comptoir, et deux fauteuils pour les clients autour d’une table basse. Derrière le comptoir se trouvait une porte fermée, qui conduisait certainement à la cour d’élevage. L’étage du dessus devait contenir les chambres et la salle de bains, la véritable « maison » du couple, quoi.
Chris se laissa tomber lourdement dans un fauteuil tandis que la vieille femme lui préparait du thé. Il ferma les yeux et réfléchit un instant. Il pourrait très bien laisser Cizayox quelques temps à la Pension, où la vieille femme et son mari s’occuperaient de l’apprivoiser pour lui. Ils avaient beaucoup plus d’expérience dans le dressage que lui.
-Bois tant que c’est chaud ! annonça la vieille en déposant une tasse brulante devant lui.
Chris rouvrit les yeux, but quelques gorgées de thé à la menthe et raconta sa mésaventure à la vieille femme, en commençant par comment il avait obtenu Cizayox.
-Et tu voudrais certainement qu’on s’occupe de Cizayox pour toi ? déduisit-elle.
Chris acquiesça d’un signe de tête et déposa sur la table basse la Pokéball contenant le dangereux Pokémon.
-Manifestement, ce Cizayox a évolué trop tôt, déduisit l’hôtesse. C’est un bon Pokémon de combat, mais seuls les dresseurs expérimentés peuvent le contrôler. Il te faudra revenir avec au moins quatre Badges d’Arène si tu veux établir ton autorité sur lui.
Ces paroles atteignirent vaguement l’esprit de Chris. Il regardait par la fenêtre les sommets des hauts gratte-ciels de Douvlonville qui se profilaient devant lui en finissant sa tasse de thé. Le soir venu, il se sépara de l’hôtesse.
-Encore merci de vous occuper de mon Pokémon, et prenez bien soin de lui.
Il s’inclina respectueusement et partit en avant. Il aperçut Laetitia devant lui, tout sourire, et se demanda ce qu’il devait dire.
-Ne cherche pas tes mots, je sais déjà. Allez viens, on a d’autres Miaouss à fouetter.
C’est ainsi qu’ils repartirent pour Doublonville, Chris avec le cœur lourd de doutes et d’inquiétudes. Avait-il bien fait de laisser Cizayox à la Pension ? Seul l’avenir le lui dira. Mais pour l’instant il devait se concentrer sur son prochain objectif, l’Arène de Doublonville.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mar 29 Juin - 12:44

CHAPITRE XVIII: Bienvenue A Doublonville !


Le mercredi sept mai, Chris et Laetitia firent enfin leurs premiers pas à Doublonville, en début de soirée. Des panneaux lumineux et des mots scintillants baignaient les gratte-ciels de lumière à vous faire mal aux yeux.
-Doublonville… c’est magnifique ! s’exclama Chris.
-Ca tu peux le dire, mais je préfère marcher de jour, quand il n’y a pas toutes ces lumières et moins de monde aussi…
Ils se dirigèrent vers le Centre Pokémon local, beaucoup plus spacieux et moderne que ceux des autres villes, et réservèrent deux chambres pour la semaine.
-Vous prendrez bien un rafraîchissement au bar ? proposa l’Infirmière Joëlle.
Ils acceptèrent de bon cœur, après une journée de marche pénible. Ils montèrent donc à l’étage, où se trouvaient le bar et une piste de danse où se déhanchaient une vingtaine de jeunes. Chris se précipita autour du comptoir et prit le premier verre qui lui tomba sous la main.
-Ah ! Ca fait du bien par où ça passe !
Il se resservit tandis que Laetitia prenait place à côté de lui. Quelques minutes plus tard, elle sentit le regard insistant de Chris sur son visage et tourna la tête vers lui. Il avait les joues rouges et une lueur démente animait son regard marron. La belle métisse n’avait vraiment pas envie de jouer ce soir-là.
-Si tu as un problème, dis-le-moi maintenant ou je te fous une tape.
Les traits de Chris s’élargirent en un grand sourire et il dit :
-Je viens de penser à un truc Laeti-chan. C’est chiant mais veux-tu m’épouser ?
Melo allait attaquer Chris, Laetitia prit le verre qu’il buvait et le renifla.
-Ouf, ce n’est que du saké…
Elle attrapa Chris par le bras et le traîna jusqu’à sa chambre, à l’étage supérieur. Elle s’assura qu’il soit bien profondément endormi sur son lit avant de le quitter.
-Une bonne nuit de sommeil, et tu retrouveras le peu de raison que tu possèdes.

Le lendemain, les deux compagnons étaient prêts à partir à l’exploration de la ville, quand Chris reçut un appel du visiophone du Centre. Il décrocha et trouva sa mère à l’autre bout du fil.
-Maman ?! Comment sais-tu que je suis à Doublonville ?
-J’ai vu ton match à Ecorcia récemment, j’ai donc deviné que tu irais à Doublonville, et j’ai attendu quelques jours avant d’appeler, voilà tout.
-Euh…
-Alors puisque tu es là, coupa Christelle, je voudrais que tu fasses quelques courses pour moi au Centre Commercial.
Une liste s’imprima sur un morceau de papier qui tomba dans les mains de Chris.
-Pourquoi je dois faire des courses ?
-Parce que certains produits ne sont trouvables qu’à Doublonville, donc autant profiter de ton passage là-bas pour te confier une tâche ingrate. Bonne journée mon chéri, tu reçois le bonjour de ta sœur !
Christelle raccrocha, son fils poussant un soupir. Il rejoignit Laetitia qui l’attendait dehors et qui lui demanda :
-Alors on fait quoi ?
-… Faire du shopping…
-YATAA !
Ils se dirigèrent donc vers le Centre Commercial, au sud-est de la ville. C’est un immeuble imposant qui s’étendait sur une dizaine d’étages, et dont les vitres de verre scintillaient sous le soleil. Laetitia entra toute excitée, Chris à contrecœur, et ils se retrouvèrent parmi une foule d’individus qui déambulaient à gauche et à droite, en haut et en bas.
-Chris, tu me prêtes un peu d’argent ?
Chris se retourna et aperçut Laetitia tout sourire derrière lui. Il savait que cet endroit ne lui apporterait que des misères.
-J’en ai tout juste assez sur moi pour faire les courses de ma mère, alors…
-Ta Carte Dresseur peut aussi faire office de carte bancaire, c’est pour ça que ton argent y est indiqué.
Chris sortit la sienne de la poche de sa veste, l’air un peu ahuri. Laetitia la lui arracha des mains et jeta un coup d’œil aux chiffres.
-Et à ce que je vois t’as pas mal de thune pour un débutant !
-Bah oui, avec tous les combats que j’ai gagnés je me suis fait une petite fortune…
-Alors tu peux bien me prêter ta Carte un moment ? retenta Laetitia.
-Pas question !
-Allez ! Pour ta Laeti-chan chérie…
-Non ! Vous les filles, vous dépensez sans compter quand il s’agit de shopping…
Chris essayait de récupérer son bien, mais Laetitia la gardait hors de portée de ses bras. Elle lui asséna ensuite cette phrase avec un clin d’œil aguicheur.
-Sois pas égoïste, je te rembourserai avec mon corps.
Heureusement -ou pas ?-, Chris était trop jeune pour comprendre le sens de cette provocation. Il regarda Laetitia avec un air des plus ignorants et poursuivit :
-J’en ai rien à foutre de ton corps, je veux ma Carte !
-m****, j’oubliais qu’il n’a que dix ans… murmura Laetitia, avant d’élever la voix. Oh, s’il te plaît Chris, je te revaudrai une faveur, tout ce que tu voudras.
Chris comprit qu’il n’arriverait à rien, et que cette bataille était déjà perdue d’avance. Il confia donc finalement -de force- sa Carte à Laetitia, qui s’évapora aussitôt dans la foule.

Une attraction retint aussitôt l’attention de Chris. Il s’agissait d’un tournoi organisé par le PDG du Centre Commercial au sous-sol. Il fallait s’inscrire avec deux Pokémon, le vainqueur remportant une prime de six mille Pokédollars.
-Un peu d'entraînement nous ferait du bien, pensa Chris en s'inscrivant. Et puis, cet argent couvrira, je l’espère, les dépenses de Laeti-chan.
Il descendit au sous-sol, où une petite foule était déjà rassemblée autour d'un terrain de combat. Cinq dresseurs attendaient déjà, en compagnie du directeur, un homme assez âgé vêtu d'un costume cravate marron, chauve et pourvu d'une belle moustache noire.
-Les inscriptions sont closes, donc le tournoi annuel du Centre Commercial peut commencer! annonça le directeur en dévoilant le tableau de la compétition. Les six dresseurs inscrits s'affrontent en match solo avec un Pokémon lors du Premier Tour. Il n'en restera que trois au tour suivant, et si le champion en titre est qualifié, il passe directement en finale tandis que les deux autres s’affrontent sur une demi-finale. Dans le cas contraire il y a tirage au sort pour déterminer l’exempté de demi-finale. Mais à la fin, il n’y en aura qu’un qui repartira avec le gros chèque de six mille Pokédollars. Alors voici sans plus attendre les six dresseurs qui vont participer !
Chris se prépara à faire son entrée.
-Je commence par appeler Jim, le champion en titre et grand favori!
Il y eut une véritable ovation pour un jeune dresseur musclé aux cheveux noirs en débardeur, qui s'avança vers le directeur.
-Et maintenant voici l'autre favori, arrivé en finale l'an dernier, son frère Philippe !
La même ovation pour un blondinet pareillement musclé et habillé. Chris ne s'aperçut pas que le public continuait d'afflouer.
-Accueillons les seules filles participant à ce tournoi, les sœurs Jessica et Manessi !
Des applaudissements chaleureux pour ces deux jumelles rousses plutôt mignonnes. Chris se demandait s'il leur resterait suffisamment de force pour l'applaudir.
-Michel, l'outsider de service, toujours présent! Et voici un nouveau venu dans la compétition, qui nous arrive tout droit du Bourg Geon. Donnez la force au jeune Chris !
Chris respira et s'avança. Il y eut quelques applaudissements tièdes en sa faveur. Il s'aperçut alors qu'il était le plus jeune des participants. Un écran géant affichait les trois combats du premier tour:

Jim - Michel
Jessica - Chris
Manessi - Philippe

Chris était fixé sur son sort. Il savait que personne n'attendait rien de lui, mais il ferait de son mieux et jouerait sur l’effet de surprise.
-Que le spectacle commence ! s'écria le directeur.
Chris eut soudain une furieuse envie de faire pipi. Il voulut se retenir afin de voir le match de Jim, mais sa vessie risquait d’exploser d’un moment à l’autre… Il quitta donc précipitamment le sous-sol et se rendit aux toilettes. A son retour, la foule chantait les louanges de Jim, debout avec un Kadabra devant lui, son adversaire déchu.
-Impossible, il a déjà gagné...? murmura Chris.
Il était prévenu, bien que la compétition était d'un niveau amateur, on ne lui ferait pas de cadeau, et il avait intérêt à être prêt mentalement, car le prochain match était le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mar 29 Juin - 12:45

CHAPITRE XIX: Bataille! Le Tournoi Du Centre Commercial! (Part 1)


Retour au Centre Commercial de Doublonville, où se déroule le tournoi annuel organisé par le PDG du Centre, dans un sous-sol aménagé pour accueillir l’événement. Chris s’y était inscrit, et s’apprêtait à livrer son match
-Ce match opposant Chris du Bourg Geon, à Jessica de Doublonville, peut commencer! annonça le directeur. Je demande aux deux protagonistes de s’avancer !
Chris se démarqua de la foule et se retrouva face à une belle rousse qui le dépassait d’une bonne tête.
-On ne devrait pas laisser les bébés participer, se moqua Jessica. C’est pas l’Académie Pokémon ici.
-On devrait surtout mettre un morceau de scotch sur ta bouche.
Le public approuva le clash lancé par Chris et Jessica rougit de honte.
-Tu vas regretter ce que tu viens de dire. Vas-y Rondoudou !
"Rondoudou, le Pokémon Bouboule, ne s'arrête même pas pour respirer quand il commence à chanter. Quand il se bat contre un adversaire qu'il peut facilement endormir, il chante sans s'arrêter, mettant sa vie en danger."
-Noarfang, en avant !
-Rondoudou lance Berceuse! dit Jessica.
-Noarfang, Ultrason!
Rondoudou commença à chanter, mais les ultrasons de Noarfang annulèrent les ondes portées par sa voix. Chris pensait avoir fait le plus dur en bloquant la voix de Rondoudou.
-Noarfang, attaque Vive-attaque! ordonna Chris.
-Rondoudou contre avec Plaquage !
Noarfang s’approcha de Rondoudou, qui le plaqua au sol brutalement.
-Relève-toi Noarfang ! Attaque Aeropique !
-Rondoudou, Boul’Armure !s’exclama Jessica.
L’attaque de Noarfang échoua contre Rondoudou, roulé en boule.
-Et maintenant Roulade !
Rondoudou roula vers Noarfang, qui se fit écraser sous son impact.
-Qu’est-ce qui t’arrives bébé ? demanda Jessica. Tu ne sais plus parler ? Ou tu vois enfin que tu n’as rien à faire ici ?
-Je vois surtout que tu as une grande gueule, déclara Chris avec un large sourire. Noarfang relève-toi, on n’a pas fini avec eux !
Noarfang obéit et reprit place dans les airs.
-Vas-y encore Rondoudou, attaque Roulade !
Rondoudou s’élança mais cette fois Noarfang s’envola et l’évita.
-Noarfang, à toi de jouer, utilise Choc Mental !
Noarfang usa de sa force mentale pour stopper Rondoudou dans sa course et le projeta contre le mur du fond. Rondoudou retomba lourdement parmi des boîtes de carton vides.
-Rondoudou est hors-combat ! Chris remporte la victoire !
Chris leva les poings en l’air en signe de triomphe tandis que l’assemblée l’applaudissait en chuchotant. Il attirait la curiosité des badauds.

Le match suivant, entre Philippe et Manessi, s’acheva sur une victoire de Philippe. Chris n’y assista pas, midi étant déjà passé, il avait eu faim et était monté s’acheter de quoi manger.
Les trois finalistes étaient donc Jim, Chris et Philippe. Jim étant le champion en titre, se qualifiait pour la finale tandis que Philippe et Chris monteraient sur le ring après une petite pause.
Chris en profita pour monter au dernier étage, le toit du Centre Commercial, doté d’un parasol géant qui protégeait ainsi les visiteurs du soleil et de la pluie. Il respira profondément l’air urbain et admira la vue qui s’offrait à lui. Des gratte-ciels, d’entreprises ou de particuliers, pointaient leur sommet vers le ciel, comme pour essayer d’atteindre les nuages. Le Casino, fermé à cette heure de la journée, ressemblait plutôt à une bâtisse abandonné avec son panneau électronique éteint. Chris se demanda où pouvait bien se trouver l’Arène, au milieu de toute cette urbanisation. Il se demanda même si l’Arène de Doublonville n’était pas dans un gratte-ciel également. Il se rendit compte à ce moment que son petit village du Bourg Geon lui manquait. La technologie et l’architecture n’égalaient pas celle de Doublonville, certes, il n’y avait pas autant d’habitants qu’à Doubonville, mais c’était chez lui, et il connaissait presque tout le monde là-bas. Il pensa tout de suite à Christy, son visage rieur et innocent d’enfant.
-Pendant que je suis ici autant lui acheter un petit cadeau, murmura-t-il à lui-même en finissant un Soda Cool. Tiens, je me demande où est Laeti-chan, et ce qu’elle fait…
Il jeta la canette à la poubelle et retourna dans l’ascenseur. Les portes se refermèrent sur lui, entouré de Philippe et Jim. Une lueur démentielle scintillait dans les yeux bleus de Philippe. Chris comprit qu’il venait de tomber dans un piège.
-Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-il.
-Voilà, euh Chris c’est ça ? Tu as l’air d’un mec bien donc je voudrais que tu abandonnes la compète, lança Jim.
L’ascenseur se mit lentement en route vers le bas. Chris ne connaissait pas le mot abandon quand il s’agissait d’un match. Il répondit automatiquement :
-Hors de question.
-Quel dommage, je pensais qu’on s’entendrait bien, regretta Philippe en tendant la main vers Jim.
Ce dernier mit un revolver dans la main droite de son frère et complice.
-Je vais répéter doucement ce que Jim a dit pour que tu comprennes : veux-tu déclarer forfait pour notre match ?
Chris, face aux portes de l’ascenseur, remarqua sur le petit tableau électronique au-dessus que l’appareil devait encore traverser dix étages avant d’atteindre le sous-sol. Il devait gagner du temps sans que les deux frères s’en aperçoivent.
-Mais pourquoi ne voulez-vous pas gagner loyalement ?
-Parce qu’on a besoin de cet argent pour vivre, répondit Jim. On est deux pauvres clodos Dresseurs de Pokémon. Quand le Centre Commercial organise un tournoi du genre on rapplique et on repart avec la thune.
Huit étages.
-Seulement, nous préférons éviter de verser inutilement du sang, ajouta le blondinet. Alors chaque année nous demandons à ceux qui atteignent le tour final de partir. Jusqu’à présent ça a marché, alors suis la règle s’il te plaît. Je suis sûre que ta maman n’aimerait pas que son fils meure bêtement dans un ascenseur, tout de même !
Cinq étages. Chris avait l’impression que le temps s’était ralenti pour qu’il se prépare à sa mort. Il ne se découragea pas pour autant.
-J’atttends ta réponse ? reprit Philippe.
-Euh… Mon cul, c’est du poulet ?
Devant leur stupéfaction, Chris prit lentement une Pokéball. Jim passa derrière lui, attrapa son bras droit, et plaqua son bras gauche contre son dos. Philippe chargea le revolver et le pointa sur sa tempe. Le cœur de Chris s’affolait à présent. Deux étages, et quelques secondes à vivre, Chris se demandait si ça suffirait.
-Si seulement tu avais été plus coopératif, soupira Philippe.
-Hey, Philippe, c’est normal que l’ascenseur descende ? demanda Jim.
Philippe regarda au-dessus de lui et se rendit compte, trop tard, de son erreur. Il avait oublié de bloquer l’ascenseur. Les portes s’ouvrirent en grand sur le curieux spectacle de Chris, paralysé par Jim, un revolver sur la tempe tenu par Philippe. Les gens présents furent consternés, horrifiés. Il y eut quelques cris. Le directeur s’avança furieux vers les trois acteurs tandis que Philippe bafouillait :
-Je… Nous n’avons… Nous n’avons rien fait… C’est… C’est lui qui… qui nous a menacé… avec…
-Avec une Pokéball vide ? coupa Chris en l’ouvrant devant eux.
Une fois toute l’histoire mise à jour, le PDG déclara :
-Chris, je suis navré pour toute cette histoire. Ces deux scélérats vont croupir derrière les barreaux pour un bon bout de temps. Par conséquent, ils sont disquali…
-Attendez ! intervint Chris. Je sais qu’ils méritent la prison et tout… Mais je voudrais d’abord les affronter en Combat Duo si vous le permettez. Afin de voir qui mérite vraiment la victoire finale, après vous en ferez ce que vous voudrez.
-Etrange requête, remarqua le directeur, mais si tu le souhaites tant, je te l’accorde.
Un bruit de fond se fit entendre. Les spectateurs ne savaient pas quoi penser de l’acte de Chris, qui tenait à affronter deux truands qui avaient failli mettre fin à ses jours, mais pour le jeune dresseur au bob du Bourg Geon, le spectacle devait continuer.

Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mar 29 Juin - 12:46

CHAPITRE XX: Bataille! Le Tournoi Du Centre Commercial! (Part 2)


L’après-midi touchait à sa fin, le soleil couchant déclinait ses derniers rayons orangés sur Johto, et Doublonville, où les premières lumières apparaissaient déjà. Laetitia prenait l’air accoudée sur la barrière de sécurité du toit du Centre Commercial. Elle tenait entre ses mains une vieille photo froissée, un peu déteinte, mais qui reportait toute son attention.
Deux petites filles y étaient représentées, l’une dans les bras de l’autre. Elles avaient toutes les deux le sourire aux lèvres, une belle peau dorée et des yeux aussi sombres que la plus ténébreuse nuit sans lune. L’on reconnaissait facilement Laetitia, huit ans tout au plus, ses cheveux noirs lâchés derrière un chignon. L’autre fillette lui ressemblait tout autant, mais avec un ou deux ans de moins, et ses cheveux coiffés en deux tresses lui descendaient sûrement jusqu’au bas du dos.
Derrière ses lunettes noires, Laetitia retenait deux larmes qui menaçaient de couler sur ses joues. Elle serra la photo très fort contre son cœur et murmura :
-Tiens bon Paola... Dès que j’aurais assez d’argent… Tu verras…

Pendant ce temps, au sous-sol du Centre Commercial de Doublonville, la finale du tournoi annuel avait bien lieu, après une affaire litigieuse plus ou moins avortée par Chris. Le jeune homme du Bourg Geon a en effet défié Jim et Philippe dans un combat duo au terme duquel le vainqueur raflerait la récompense de 6000 Pokédollars. Les trois combattants prirent place sur le ring.
-Imbécile, tu regretteras de ne pas nous avoir fait enfermer, ricana Jim. Kadabra, go !
-Quand tu le réaliseras il sera trop tard, ajouta Philippe. Rattatac, je te choisis !
-Quelle que soit l’issue de ce match vous irez en prison, rappela Chris. Seulement ça ne se fait pas de laisser un tournoi en suspens ainsi. Feurisson, Noarfang, en avant !
-Rattatac, Damoclès !
-Kadabra utilise Rafale Psy !
-Evitez-les ! ordonna Chris.
Kadabra utilisa son rayon psychique sur Noarfang, le rendant confus alors que Rattatac fonçait sur lui.
-Feurisson protège Noarfang !
Feurisson exécuta Flammèche et projeta Rattatac au loin.
-Noarfang, Choc Mental sur Rattatac !
-Riposte Kadabra !
La Rafale Psy s’avéra plus puissante que le Choc Mental, et Kadabra protégea son coéquipier.
-A toi Rattatac, Croc de Mort !
Rattatac bondit sur Feurisson et le mordit violemment.
-Continue d’assurer nos arrières, lança Philippe à son camarade.
-Hors de question, je veux frapper moi aussi, c’est toujours toi qui est sur le devant de la scène, c’est pas juste !
-Ta gueule, c’est moi le plus fort ici, tu piges ? gronda Philippe.
-Tu parles ! Sans moi, il y a longtemps que ton Rattatac aurait été mis KO, il est tellement faible…
-Je vais te montrer qui c’est le faiblard, Rattatac, Croc Fatal !
Rattatac sauta sur Kadabra et lui asséna un violent coup de dent. Kadabra hurla de douleur.
-Euh les gars ? tenta Chris, déconcerté par le spectacle qui s’offrait sous ses yeux ahuris.
-Enfoiré ! Tu vas le regretter ! Kadabra, Télékinésie !
Kadabra se servit de sa cuiller pour projeter Rattatac au loin.
-Achève-le avec Rafale Psy !
Rattatac évita de peu les rayons psychiques du Pokémon Psy.
-Sans sa cuiller il n’est rien, débrouille-toi pour la lui enlever Rattatac ! ordonna Philippe.
-Ils n’ont aucun esprit d’équipe… murmura Chris en se grattant la tête.
Feurisson et Noarfang le regardaient, attendant sa décision devant le comportement puéril de leurs adversaires.
-Bon… euh… allez, montrons-leur comment travaille une équipe soudée. Feurisson, monte sur Noarfang !
Feurisson s’exécuta et s’envola sur le dos du Pokémon Hibou.
-Feurisson, saute et attaque Roue de Feu !
Noarfang descendit, Feurisson sauta et roula en boule enflammée sur Kadabra, qui s’écroula.
-A toi Noarfang, Picpic !
Noarfang picora Rattatac, qui rejoignit son partenaire dans le coma.
-Kadabra et Rattatac ne sont plus en état de combattre, annonça le directeur. Chris remporte la victoire !
Il y eut un tonnerre d’applaudissements et des « bravo ! » fusaient de tous les côtés. Chris se sentit gêné, il n’avait pas remarqué que tant de curieux avaient pris part au spectacle. Il ôta son bob et le serra contre son cœur, puis salua le public.
-C’est vous qui méritez les félicitations, adressa-t-il à ses Pokémon en les rappelant. Vous vous êtes bien battu.
-Espèce de bouffon ! On a perdu à cause de toi ! gueula Jim en frappant Philippe.
-Bouffon toi-même ! répliqua Philippe en revenant à la charge.
Les deux jeunes hommes en vinrent aux mains et aux pieds. Le directeur du Centre Commercial claqua des doigts et deux agents de sécurité sortirent de la foule pour les arrêter.
-Emmenez ces vauriens, qu’ils disparaissent de mon Centre Commercial.
-Eh les gars ! Si vous voulez une revanche c’est quand vous voulez ! cria Chris.
-Je te jure que dès que je sors de tôle je t’éclate ta face de rat ! grogna Jim.
-Fais gaffe à ce que tu dis sur les rats, prévint Philippe.
-Seulement si vous sortez un jour… ! se moqua Chris.

Le directeur vint vers Chris et toussota pour attirer son attention.
-Chris, merci pour le divertissement et le fair-play dont tu nous as fait part aujourd’hui. Tu as donné l’exemple même de la justice triomphante et…
-Euh, Monsieur le Directeur, l’heure tourne…, fit remarquer Chris en regardant son Pokématos.
Le Directeur rit un bon coup avant de sortir le chèque de six mille Pokédollars promis au vainqueur.
-Voici donc la récompense entièrement méritée d’un jeune et talentueux dresseur… Aurais-tu une pièce d’identité pour nous confirmer qui tu es ?
-Bien sûr, j’ai ma… Carte…
Chris maudit Laetitia par tous les noms qui lui venaient en tête. Il lui avait prêté sa Carte Dresseur le matin et ne l’avait plus revue de la journée. Voyant Chris tourner et retourner ses poches, le PDG toussota à nouveau.
-En fait, j’ai prêté ma Carte Dresseur à quelqu’un et cette personne se trouve ici et…
-Ne gaspille pas ta salive. Pas de pièce, pas d’argent.
-Pardon ! Pardon ! C’est urgent ! s’exclama une voix aigue mais assurée.
Laetitia se démarqua de la foule et s’avança vers Chris, la Carte de ce dernier dans sa main droite.
-Y a-t-il quelque chose mademoiselle ? demanda le Directeur.
-Oui, je suis la sœur de Chris, et c’est moi qui ai sa Carte Dresseur.
Elle la confia au Directeur pour qu’il vérifie l’identité de Chris, et ce dernier murmura discrètement à son amie :
-A quoi tu joues ?
-A te sauver la vie, tu veux cet argent ou pas ?
Le Directeur remit la Carte et les six mille Pokédollars à Chris, tandis que Laetitia poursuivait son explication :
-Quand on vient faire des courses ici je prends toujours ses documents importants pour éviter qu’on ne les lui vole. Il est jeune et naïf, une proie parfaite pour les escrocs et bandits qui traînent dans le coin. Désolée pour la gêne occasionnée.
-Quoiqu’il en soit, je déclare Chris vainqueur du Tournoi du Centre Commercial !
Il y eut une véritable ovation pour Chris, un peu gêné, qui s’inclina et salua le public.

Une fois sortis du Centre Commercial, Chris et Laetitia purent rentrer au Centre Pokémon. Sur le chemin du retour, Chris constata les dégâts financiers qu’avait subis sa Carte. Il se rendit aussi compte qu’il lui manquait quelque chose…
-Laeti-chan, où sont passés mes Badges ?
-Oups, ils ont dû glisser… Désolée mais les Badges n’étaient pas à mes frais quand tu m’as passé ta Carte…
Chris comprit qu’il devait lui donner son chèque s’il voulait récupérer ses Badges.
-C’est pas juste tu sais…
-C’est toi qui vois, coupa Laetitia froidement. Personnellement, l’argent n’est pas un problème, mais je doute que tu puisses entrer à la Ligue Johto sans ces deux Badges…
-En fait elle a fait tout ça pour prendre l'argent au final... se murmura Chris.
Il n’eut d’autre choix que de capituler et refiler le chèque à Laetitia contre ses Badges. Il avait l’impression d’avoir combattu pour rien. Cette dernière prit un air un peu plus humain et rassura son compagnon en posant sa main sur sa tête :
-Désolée, mais j’ai vraiment besoin d’argent en ce moment. Je te rembourserai après, d’une façon ou d’une autre, promis.
Bien qu’elle l’ait presque ruiné en une journée, Chris renouvelait sa confiance en Laetitia. Quelles déconvenues les attendaient encore selon vous ?...
Revenir en haut Aller en bas
Or the dark emperor
Admin
Admin
avatar

Sexe : Masculin Messages : 163
Réputation : 206
Age : 20
Localisation : Israel

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Mer 30 Juin - 16:12

j'ai la flemme de lire ^^'

________________________________________________________

----------------------------MA--SIGNATURE---------------------

________________________________________________________
http://www.ppbo.ws/pokemon-112082

c'est un jeu de pokemon en ligne,
cliquez pour voir ma crte dresseur cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Ven 23 Juil - 11:55

CHAPITRE XXI: Argent, Chance Et Pokémon! Un Match Dans La Plaine!


Le lundi douze mai, Chris se sentait prêt à défier l’Arène de Doublonville. Il s’était entraîné avec ses Pokémon et paraissait serein pour remporter son troisième Badge. Laetitia l’accompagna jusqu’à l’Arène, où un vieux sexagénaire avec une longue barbe blanche semblait se réjouir de ce qu’il voyait à travers la fenêtre.
-Qu’est-ce qu’il y a vieil homme ? demanda Chris.
En apercevant Chris, le vieillard ricana et lui fit signe d’approcher.
-Psst, petit. Viens voir ça, hihihi…
Chris regarda à son tour et aperçut une dizaine de jeunes femmes en légère tenue de sport qui s’échauffaient et s’étiraient.
-Cette Arène grouille de belles petites gonzesses, expliqua le vieillard. Je me lève chaque matin spécialement pour les voir.
Laetitia détourna Chris de la fenêtre et lui ordonna d’entrer dans le bâtiment s’il voulait disputer son match.
-Ben voyons, la petite Laetitia est de retour en ville ?! s’étonna le vieil homme. Qu’est-ce qui t’amène à Doublonville ?
-J’ai des affaires à régler. Toi par contre tu n’as toujours pas changé, vieux pervers.
-Allons, reprocherais-tu à un vieil homme de profiter des derniers instants qu’il lui reste à vivre ?
Tous deux éclatèrent de rire, puis Chris revint, visiblement déçu.
-La Championne n’est pas là, dit-il.
-Je m’en doutais, à cette heure-ci elle doit être au Casino. Viens Chris, allons-y.
Les deux compagnons repartirent à travers les rues de Doublonville, Chris se demandant ce que pouvait faire une Championne d’Arène dans un Casino, à neuf heures du matin. Ils arrivèrent bientôt devant la vieille bâtisse peu attirante en plein jour, dont l’entrée était gardée par un vigile.
-On ne passe pas, dit froidement celui-ci en les voyant approcher. Entrée interdite aux mineurs.
-Arrête tes conneries Luigi, laisse-nous passer.
-Le Boss m’a dit de ne laisser entrer personne en plein jour, reprit Luigi.
-Ben tiens, je devrais peut-être lui dire que tu t’es endetté auprès de moi, répliqua Laetitia.
Devant cette menace, le vigile préféra changer sa position.
-C’est bon Laetitia, tu as encore gagné, mais si on te le demande, on ne s’est jamais vu.
Le dénommé Luigi ouvrit les portes et laissa passer Laetitia et Chris. Sans lumières ni climatisation, le Casino avait l’air d’une salle de jeux abandonnée. Seule une joueuse mettait de l’ambiance sur une roulette du fond.
-Ah, voilà Blanche, c’est elle la Championne.
-Dis Laeti-chan, comment connais-tu tous ces gens ? demanda Chris tandis qu’ils avançaient.
-Tu sais, j’ai vécu un certain temps à Doublonville. En sortant à droite et à gauche tu es obligée de connaître du monde. Et moi j’ai eu la chance de connaître des gens bien placés dans la société.
Blanche était une belle jeune femme à la peau aussi pâle que le lait, et aux cheveux roux. Lorsqu’elle aperçut les nouveaux visiteurs elle héla Laetitia :
-Hey ! Laetitia ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu aurais dû me prévenir que tu passais dans le coin.
-Yo, Blanche. Je t’amène un challenger.
Ce fut à cet instant que Blanche remarqua la présence de Chris.
-Oh ! Mais c’est le gamin au bob dont tout le monde parle en ville.
-T’entends ça Chris ? dit Laetitia. Tu commences à te faire une petite notoriété.
-Dis Chris, t’aurais pas un chiffre porte-bonheur ? demanda Blanche en secouant son sac de jetons.
-Je ne suis pas venu jouer à la roulette, je veux gagner mon troisième Badge contre toi.
-Mario ! Je mise tout sur le 3 !
Le serveur fit tourner la roue et y jeta un jeton. La roue s’arrêta sur le chiffre trois.
-Yataa ! s’exclama Blanche. C’est le jackpot !
Elle donna à Chris une bise sur la joue, ce qui fit rougir ce dernier. Laetitia fit mine de tousser pour attirer leur attention.
-Allez viens Chris, on va voir si tu as autant de chance en combat Pokémon qu’à la roulette.

Chris suivit Blanche jusqu’à la sortie de la ville, derrière l’Arène, où s’étendait une vaste plaine verte. Laetitia était restée au Casino, pour régler des affaires personnelles selon elle.
-Le match opposant le Challenger Chris du Bourg Geon à Blanche, Championne de l'Arène de Doublonvlle, peut commencer! annonça l'arbitre, qui était une très jolie jeune fille. Chaque dresseur utilisera deux Pokémon.
-Sors vite Mélofée! dit Blanche.
"Mélofée, le Pokémon Fée, est très populaire, mais malheureusement, il est très très rare, et n'apparaît qu'à des endroits précis les soirs de pleine lune. Les scientifiques pensent qu’il est d’origine extraterrestre."
-Très bien, alors j'envoie Noarfang!
-Mélofée, attaque Torgnoles !
-Envole-toi Noarfang !
Noarfang décolla et évita l’attaque.
-Enchaîne avec Crû-Aile !
-Mélofée, évite et utilise Berceuse! ordonna Blanche.
Noarfang, prit dans un profond sommeil, retomba sur le sol.
-Réveille-toi vite Noarfang! cria Chris.
-Mélofée, Torgnoles!
Les quelques claques que reçut Noarfang ne suffirent pas à le réveiller.
-Enchaîne avec Ecras'face! reprit Blanche.
Après cette attaque, Noarfang se réveilla, un peu groggy.
-Bien, Noarfang, envole-toi! ordonna Chris.
Mais Noarfang était toujours sonné et ne pouvait obéir.
-Mélofée, achève-le avec Métronome!
Mélofée agita son petit doigt, et lança une attaque Lance-flamme. Noarfang s’envola à temps pour l’éviter.
-Vas-y Noarfang, Choc Mental et vrille au-dedans ! ordonna Chris.
Noarfang émit ses ondes psychiques jusqu’à Mélofée et passa en vrille à travers. Ses ailes se mirent à briller et frappèrent Mélofée.
-Génial ! Maintenant tu connais Aeropique !
-Allez Mélofée, essaie à nouveau Métronome ! tenta Blanche.
Mélofée remua à nouveau ses doigts, Chris sur ses gardes. Une décharge électrique jaillit de Mélofée et assomma Noarfang.
-Super ! s’exclama Blanche en sautillant. C’était une attaque Tonnerre !
-Noarfang ne peut plus combattre, annonça l'arbitre. Mélofée remporte la manche!
-Blanche se bat très bien, murmura Chris en rappelant son Pokémon. L'attaque Métronome est dangereuse mais elle se base sur le hasard, peut-être que la chance sera de mon côté. Feurisson, go!
-Mélofée, encore Berceuse!
-Tu ne m'auras pas cette fois, Feurisson utilise Brouillard!
L'épais brouillard étouffait la voix de Mélofée, incapable de chanter.
-Attaque Roue de Feu!
Feurisson acheva ainsi Mélofée.
-Mélofée ne peut plus combattre, Feurisson remporte la manche!
-Mélofée revient! Je vais élever le niveau, Ecremeuh en avant!

"Ecremeuh, Pokémon Vachalait, est plein d'énergie nutritive. Si elle vient d'avoir un petit, son lait est plus nutritif que d'habitude. C'est une boisson parfaite pour les malades et les fatigués."
-Feurisson, Vive-attaque!
-Ecremeuh, Boul'armure!
L'attaque de Feurisson échoua sur la forte défense d’Ecremeuh.
-Maintenant, Roulade! reprit Blanche.
Feurisson se fit écraser sous le poids monumental d’Ecremeuh qui roulait à pleine vitesse.
-C’est pas grave Feurisson, Flammèche !
Les petites flammes ne suffirent pas à stopper Ecremeuh, qui aplatit à nouveau Feurisson.
-Tu l’ignores peut-être, mais la puissance de Roulade s’intensifie après chaque passage, expliqua Blanche. Le prochain coup sera fatal à Feurisson.
-Feurisson, contente-toi d’esquiver avec Vive-Attaque !
Feurisson se servait de sa vitesse pour s’échapper des roulades d’Ecremeuh, si bien qu’Ecremeuh s’arrêta complètement déboussolé au milieu de la plaine. Chris saisit l’occasion.
-Vas-y Feurisson, Roue de Feu !
Feurisson causa un coup critique sur Ecremeuh, qui se régénéra avec Lait A Boire.
-m****, il a retrouvé ses forces.
-Et c’est reparti pour Roulade ! s’écria Blanche.
Ecremeuh s’élança vers Feurisson pour un premier passage, ce dernier l’évitant de peu.
-Je dois vite trouver un moyen de le contrer, murmura Chris. Sinon Roulade va gagner en vitesse et en puissance… Vitesse ? Mais oui !
Ecremeuh fonçait déjà pour un ultime passage.
-Feurisson, cours vers Ecremeuh avec Vive-Attaque !
Feurisson ne voyait as où voulait en venir son dresseur mais il lui faisait confiance et s’exécuta.
-A quoi tu joues ? demanda Blanche. Il ne pourra pas contrer Ecremeuh comme ça…
-Alors regarde la suite ! Feurisson, Roue de Feu !
L’attaque de Feurisson se retrouvait boostée en vitesse grâce à Vive-Attaque, et Feurisson put stopper Ecremeuh, le retourner et lui infliger des dégâts importants.
-Ecremeuh ne peut plus combattre, la victoire revient à Feurisson et Chris du Bourg Geon !
-Yosh ! On a gagné Feurisson ! On a réussi !
Haletant et suant comme des veaux, Chris et Feurisson purent laisser éclater leur joie. Après un match très physique, la vitesse et l’endurance du petit Pokémon Volcan avaient fait la différence face à la corpulence et la force brute d’Ecremeuh.
-Raaaah je déteste perdre ! Surtout face à des gamins comme toi, s’emporta Blanche, au bord des larmes. Mais bon, tu m’as bel et bien flanqué une correction, y a rien à dire. Prend donc ce Badge.
Chris ouvrit ses mains et reçut le Badge Plaine de la Ligue Johto, son troisième. Il était fier de lui et de ses Pokémon, ensemble ils avaient franchi une étape de plus sur la route de la gloire, et tous comptaient bien s’améliorer afin d’y aller jusqu’au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Ven 23 Juil - 11:58

CHAPITRE XXII: L'œuf De Pokémon Éclot! Mésaventure A La Tour Radio!


Chris avait décidé de passer quelques jours de plus à Doublonville après sa victoire contre Blanche à l’Arène. Il passait ses journées à se promener un peu partout ou à entraîner ses Pokémon. Laetitia s’absentait toute la journée et rentrait tard le soir, si bien qu’elle et Chris n’avaient quasiment plus aucun contact. Le matin du lundi dix-neuf mai, en préparant son sac, Chris ne fut pas mécontent de quitter enfin la belle ville. Il jeta un œil sur son œuf, comme chaque matin, et s’aperçut qu’il braillait d’une vive lumière.
-Eh ! Serait-il… en train d’éclore ?
La coquille se brisa finalement et laissa place à un petit Pokémon jaune et noir dans les mains de Chris.
-Qu'est-ce que c'est comme Pokémon ? demanda Chris en sortant son pokédex.
"Elekid, le Pokémon Electrique, stocke de l'électricité dans son corps. Ce Pokémon joue toujours gaiement, même dans le plus violent des orages. Un halo bleu clair apparaît entre ses cornes s'il charge de l'électricité."
-Un Elekid ! s'exclama Chris en le prenant dans ses bras. C'est super! Du renfort pour mon équipe !
Elekid ouvrit les yeux et aperçut Chris. Ce dernier lui sourit et lui dit :
-Yo ! Je m’appelle Chris, et je suis ton dresseur. Ca te dit de faire partie de l’équipe du prochain Maître Pokémon ?
Pour toute réponse, Elekid se contenta d’envoyer forte décharge électrique à son nouveau maître, qui tomba par terre.
-Qu’est-ce que tu fais ? demanda Laetitia depuis le couloir. Ca fait une demi-heure que je t’attends en bas…
Elle entra dans la chambre et aperçut le petit Elekid, et Chris un peu déboussolé.
-Un bébé Pokémon ! Trop mignon !
Elle se précipita pour le prendre dans ses bras. De son côté, Elekid se laissa faire sous les douces caresses de la jeune fille.
-T’inquiète pas si je meurs, je vais très bien, ironisa Chris.
-J’entends du bruit, est-ce que ça va ? intervint l'Infirmière Joëlle qui passait dans le couloir. Où as-tu eu cet Elekid?
-Ben en fait son œuf vient d’éclore, répondit Chris en se relevant.
-Confie-le-moi, je dois vérifier s’il est en bonne santé avant de prendre la route avec toi.
Elekid se retrouva câliné entre les mains de l’Infirmière Joëlle, provoquant la jalousie de Chris.
-Il a à peine deux minutes d’existence et il a déjà plus de côte que moi auprès des filles…
-Apparemment on doit remettre notre départ à un autre jour, déduisit Laetitia. On se verra plus tard Chris.
Et la voilà à nouveau partie pour une journée mystérieuse. Chris décida de la suivre, afin d’élucider le mystère de ses absences prolongées. Mais à peine était-il sorti dehors qu’il tomba sur Gary. Il n’affichait pas l’air arrogant et hautain auquel Chris était habitué, mais paraissait préoccupé, et son visage n’exprimait aucun sentiment.
-Salut Gary ! Quoi de neuf ?
-Laisse-moi, je ne suis pas d’humeur à me moquer de toi, répliqua sèchement ce dernier.
-Combien de Badges as-tu ?
-Trois, et toi ?
-Pareil, on est donc à égalité ! s’exclama Chris.
-Moi, faire match nul avec toi ? Jamais ! D’ailleurs mon œuf de Pokémon a récemment éclos et rejoins mon équipe, grâce à lui je serai le plus puissant dresseur de tous les temps !
-Comme par hasard ! Moi aussi mon œuf de Pokémon a éclos. Qu’est-ce que t’as eu ?
-Hé hé, tu le sauras au Bourg Geon, répondit Gary. Le Professeur Orme voudrait examiner nos Pokémon éclos. On se reverra donc là-bas avec l’autre minable.
-A bientôt alors ! lui cria Chris, alors qu’il s’éloignait.

En se baladant un peu partout, Chris se rendit compte qu’il n’avait pas encore visité la célèbre Tour Radio de Doublonville. Il décida d’y faire un tour. La Tour, toute neuve, s’élevait au Nord-Ouest de Doublonville, fière et majestueuse devant l’océan. Chris s’arrêta devant l’entrée pour admirer sa hauteur et failli tomber à force de ramener sa tête en arrière. Il pénétra finalement à l’intérieur. Le rez-de-chaussée était plein de touristes qui visitaient l’endroit tout comme Chris. Les émissions devaient s’enregistrer dans les étages supérieurs. Lorsque Chris s’approcha de l’escalier qui menait au premier étage, un agent de sécurité lui barra le passage.
-Seul le rez-de-chaussée est accessible au public, ordre de Monsieur le Directeur.
-Même pour quelques billets ? demanda Chris en sortant son porte-monnaie.
Tout naïf qu’il était, il pensait devoir graisser la patte du type pour passer. L’agent éclata d’un rire glacial en voyant les billets que Chris lui tendait.
-On me paye trois fois plus que ça rien que pour garder l’entrée, rentre chez toi petit, ça évitera des problèmes pour nous deux.
Chris sortit de la Tour Radio et fit le tour par-derrière afin de se retrouver devant l’escalier de secours.
-Tu vas voir si je vais rentrer chez moi, gros tas, murmura-t-il en commençant à escalader.
Arrivé à la sortie de secours, il se faufila à l’intérieur du bâtiment. Une affiche indiquait qu’il se trouvait au deuxième étage.
-Bien ! A moi les stars de la radio !
Un éclat de voix dans la pièce voisine attira son attention. Il entrouvrit légèrement la porte et aperçut Gary, en train de se faire réprimander par un grand jeune homme vêtu de noir, tout comme ses cheveux et ses yeux qui paraissaient inexpressifs, dans une salle obscure.
-Imbécile ! A cause de toi le Projet P a failli y passer ! Tu sais combien d’argent j’ai mis dedans pour qu’il réussisse.
-Je suis désolé.
-Je vais t’en foutre moi de la désolation ! s’écria l’homme en levant son poing droit.
Chris recula d’un pas et sa tête se cogna contre la poitrine d’une jeune femme, en tout point semblable au jeune homme qui s’entretenait avec Gary, mis à part ses longs cheveux noir de jais. Elle attrapa Chris par le col de sa veste et entra dans la pièce.
-Qu’est-ce qui se passe Jody ? demanda l’homme.
-Lâche-moi espèce de brute ! s’écria Chris.
-Ce gamin écoutait à ta porte Brody. Je m’en débarrasse ? demanda Jody en sortant un poignard acéré.
Le sang de Chris ne fit qu’un tour. Ils n’allaient quand même pas le tuer juste parce qu’il s’était infiltré dans un étage interdit au public et avait interrompu une conversation rivée, plus ou moins douteuse ?
-Ca va laissez-le, il est avec moi, intervint Gary.
Chris souffla tandis que Brody empoignait les longs cheveux roux de Gary et les ramenait vers lui avec force :
-Tu ne sais donc pas que les étages de la Tour sont interdits aux visiteurs ?
-A cause de toi nous ne finirons pas ce Projet en temps et en heure, ajouta Jody en lâchant Chris.
-Occupe-toi de ton ami, et après tu passeras un sale quart d’heure, finirent-ils en chœur.
-Allez, viens Chris…
Gary referma la porte derrière lui, laissant Brody et Jody dans un bureau rempli d’étagères, elles-mêmes remplies de petites billes de verre.
-Chris, hein ? répéta Brody. Le type dont on parle en ville actuellement non ?
-Oui, c’est le gamin au bob qui a éliminé deux de nos agents au Centre Commercial l’autre jour, ajouta Jody.
-Classe-le dans le dossier des « Sales mioches qui nous embêtent », décida Brody.
-Si j’entends encore parler de lui dans nos pattes, je veux dix mille Pokédollars sur sa tête, conclut Jody.

-Merci de m’avoir couvert, remercia Chris. Je te le revaudrais. Tu travailles à la Tour Radio toi ?
-C’est une longue histoire, et je ne peux pas en parler.
Tandis qu’il le raccompagnait à la sortie, Gary le mit en garde malgré tout :
-Ecoute Chris, je te conseille de quitter Doublonville au plus vite, et surtout de ne plus revenir à la Tour Radio. Jody et Brody t’auront à l’œil si tu restes trop longtemps dans le coin.
-Mais qui sont-ils ? Et pourquoi ils parlent en rime comme des poètes ratés ? Et sur quel projet travaillez-vous ? Tu peux bien me le dire je sais garder un secret.
Pour toute réponse il obtint de Gary :
-On se reverra au Bourg Geon.
Les deux mains sur la tête, Chris s’éloigna de la Tour Radio et rentra au Centre Pokémon, l’esprit tourmenté par de multiples questions.
-Ton Elekid est en pleine forme, lui annonça l’Infirmière Joëlle à son retour. Dès demain tu pourras partir avec lui.
-Oh, euh, merci Infirmière Joëlle.
Elekid lui sauta au cou, déchargeant au passage quelques volts d’affection dans le corps de son Dresseur. Chris devait oublier Gary et la Tour Radio pour l’instant. Il avait un nouvel objectif : rentrer au Bourg Geon.
Revenir en haut Aller en bas
Or the dark emperor
Admin
Admin
avatar

Sexe : Masculin Messages : 163
Réputation : 206
Age : 20
Localisation : Israel

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Ven 23 Juil - 16:50

fais un livre XD
Revenir en haut Aller en bas
Lorris
membre master
membre master
avatar

Sexe : Masculin Messages : 152
Réputation : 6
Age : 20
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voyage à Johto   Dim 25 Juil - 12:59

Lol.
J'aimerais que tu le lise un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage à Johto   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage à Johto
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» huiles essentielles et repulsif anti moustique ... voyage
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Le Voyage de Nouredine et Noura
» Kids voyage La Normandie et le Mt St Michel
» Un hommage aux gens du voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Supreme :: Videos,Fantics et images :: fantics-
Sauter vers: